J’ai récemment écrit un article sur le FNB à dividendes à haut rendement d’Invesco (IVZ) et sur les raisons pour lesquelles ce fonds a sous-performé le marché jusqu’à présent cette année, malgré les étiquettes généralement conservatrices de “dividende” et de “faible volatilité” qui lui ont été attribuées. Mais je continue de penser que l’investissement en dividendes peut s’avérer être une meilleure stratégie que le simple maintien du S&P 500 à l’avenir, comme cela semble avoir été le cas sur une période de plusieurs décennies.

Plutôt que de se concentrer uniquement sur le rendement, je pense que le moment est venu de s’intéresser de plus près aux fondamentaux. C’est précisément cette préoccupation pour des rendements historiques et des perspectives de croissance supérieurs qui, selon moi, fait du fonds WisdomTree U.S. Dividend Growth ETF (DGRW) un meilleur jeu de dividendes en période de crise.

Crédit d’image

Rendement et qualité

J’ai fait mon premier examen de la DGRW à la même époque l’année dernière. Dans cet article, j’ai souligné que “l’ETF de WisdomTree est davantage axé sur la qualité et les perspectives de croissance des entreprises dont le fonds détient des actions, plutôt que sur l’importance des paiements de dividendes”. Le fonds y parvient en allouant du capital aux actions selon les critères de sélection et de classement suivants :

  • Taille de l’écran : plafond minimum de 2 milliards de dollars pour le marché
  • Facteur de croissance : meilleures perspectives de croissance des bénéfices à long terme
  • Facteur de qualité : meilleures moyennes historiques sur trois ans pour le ROE (rendement des fonds propres) et le ROA (rendement des actifs)

En appliquant les filtres ci-dessus, WisdomTree sélectionne effectivement des actions payantes de sociétés qui (1) sont probablement assez grandes pour être un acteur clé dans leur secteur, (2) ont fourni la preuve qu’elles peuvent fonctionner de manière rentable et (3) sont censées poursuivre leurs résultats financiers supérieurs à la moyenne. Cela me semble être un mariage convaincant entre un rendement supérieur à celui du marché (puisque les sociétés qui ne versent pas de dividendes sont incluses dans le S&P 500) et de meilleurs fondamentaux qui rendent les versements de dividendes plus durables.

Les dix principales exploitations de la DGRW à la fin avril (voir le graphique ci-dessous) semblent correspondre aux trois caractéristiques clés mentionnées ci-dessus. Verizon (VZ), Microsoft (MSFT), Apple (AAPL) et PepsiCo (PEP) sont quelques noms qui méritent d’être soulignés, et sont également des positions importantes dans mon portefeuille All-Equities SRG.

Source : Site web de WisdomTree

Un peu plus d’équilibre

Une conséquence involontaire des critères de sélection des actions de WisdomTree que j’apprécie est un meilleur équilibre sectoriel. Le graphique ci-dessous illustre les cinq principales allocations sectorielles de la DGRW (j’ai choisi de consolider les services de technologie et de communication) par rapport à la part de chacune d’entre elles dans le S&P 500.

Remarquez certaines choses. Premièrement, le groupe technologique représente un peu moins du total des investissements de la DGRW, alors que le portefeuille est alloué à quelques autres secteurs de pointe à hauteur de 15 % au moins. Par conséquent, DGRW est moins dépendante que le S&P 500 d’une seule industrie (les services de technologie et de communication, dans ce cas) qui continue à surpasser le reste de l’économie à l’avenir.

En outre, la DGRW investit davantage dans deux secteurs clés qui ont tendance à se porter relativement mieux en période de difficultés économiques : les soins de santé et les biens de consommation de base. Le premier a été un secteur clé plus performant en 2020, en raison de la nature de la crise qui a déclenché la récession actuelle. En revanche, la DGRW est beaucoup moins exposée (13 % d’allocation) à trois secteurs procycliques qui représentent 27 % du S&P 500 et qui ont particulièrement mal performé jusqu’à présent cette année : les services financiers, la consommation discrétionnaire et l’énergie.

Source : DM Martins Research, à partir des données de WisdomTree et Siblis

En conclusion

Par rapport aux ETF à haut rendement, je pense que le DGRW est un meilleur choix pour les investisseurs à la recherche de revenus. Cela est particulièrement vrai maintenant que la qualité est sans doute une caractéristique plus souhaitable à rechercher sur le marché boursier plutôt que des prix bas ou des valorisations au rabais.

J’utilise une approche qui favorise la prévisibilité des résultats financiers et une large diversification lors du choix des actions pour mon portefeuille All-Equities Storm-Resistant Growth. Jusqu’à présent, le petit investissement de 229 $ par an pour devenir membre de la communauté SRG a porté ses fruits, comme le montre le graphique ci-dessous. Je vous invite à cliquer ici et à profiter dès aujourd’hui de l’essai gratuit de 14 jours.

Divulgation : Je suis/nous sommes longue(s) AAPL, MSFT, PEP, VZ. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.


Commencer à trader avec eToro