Introduction

Il est temps de résumer un autre trimestre. Ouah ! Quel trimestre. La première partie s’est terminée sur une note positive. La volatilité est extrêmement élevée, à cause du Coronavirus. La Réserve fédérale continue de soutenir les marchés en augmentant constamment son bilan, et la principale a plongé dans la plus forte baisse depuis 2009. Le S&P 500 a terminé un mauvais trimestre en termes de rendement total, et mon portefeuille a affiché des pertes conformes au marché. Le rendement total a été négatif, mais le dividende a continué à rentrer régulièrement. Bien que le rendement total ne soit pas mon point de référence ultime, je compare quand même ma performance à celle du S&P 500, car il montre une autre façon d’investir.

Mon principal objectif est de parvenir à un flux croissant de dividendes, qui me donnera une plus grande liberté financière. Au premier trimestre 2020, mes revenus de dividendes ont augmenté de 19,8 % par rapport au trimestre précédent. C’est une amélioration par rapport au trimestre précédent. Mon objectif pour l’année est une croissance de 20 % des dividendes, donc je suis sur la bonne voie. Je l’attribue au fait que j’ai apporté des fonds supplémentaires à mon portefeuille de croissance des dividendes et que j’ai pu acheter des actions à une valeur beaucoup plus faible. Toutefois, je pourrais devoir faire face à des réductions de dividendes si l’incertitude actuelle concernant le virus persiste.

Au cours du dernier trimestre, la croissance a été obtenue en investissant davantage dans des actions à haut rendement en dividendes, ce que j’ai trouvé intéressant. Je compte poursuivre l’exécution de mon plan visant à atteindre une croissance annuelle de 20 % des dividendes. J’ai réussi à obtenir une croissance significative. Maintenant, je cherche à obtenir plus de croissance financière en 2020 et à atteindre plus d’objectifs. Je prends en compte les fonds que je pourrai investir, une croissance globale des dividendes de 6 à 7 % et le réinvestissement des dividendes reçus. Sans une suppression significative des dividendes, je devrais pouvoir atteindre mon objectif.

Dans le dernier résumé trimestriel, je m’attendais à ce que l’année 2020 soit volatile. J’avais prévenu que les élections américaines, l’exécution du Brexit en fin d’année et surtout l’incertitude concernant le Coronavirus. Les banques centrales et les gouvernements du monde entier tentent de soutenir l’économie et d’atténuer la volatilité. Jusqu’à présent, ils ont réussi à apporter une certaine stabilité, mais l’avenir reste imprévisible, même à court terme.

Mon point de vue n’a pas changé. Je continue de croire qu’à court terme, nous continuerons à observer une plus grande volatilité et des données économiques plus faibles dans le monde entier, et qu’après dix ans d’expansion, nous sommes confrontés à une récession. Les investisseurs devraient prendre cette option en considération, et personne ne sait combien de trimestres de contraction nous allons connaître.

Lorsque nous envisageons l’avenir à court terme, nous devrions ignorer le bruit. Personne ne sait ce que feront les marchés dans le mois ou l’année à venir, mais il sera probablement beaucoup plus élevé dans une décennie. Alors que je surveille les marchés et que je suis les événements à court terme comme les élections, les hausses de taux, les tensions commerciales et les soins de santé, je considère qu’il s’agit d’un long voyage.

Mon plan est de poursuivre l’exécution de ma thèse d’investissement. Je continuerai à allouer des fonds à mon portefeuille tous les mois. J’investirai dans des actions que j’estime bon marché ou dont la valeur est équitable. J’essaierai d’obtenir un revenu de dividendes plus élevé et un rendement total élevé. Je ne vois aucune raison de modifier ma thèse d’investissement pour l’instant, car elle a fonctionné pour moi au cours des dernières années. Jusqu’à présent, je considère tout signe de volatilité comme une opportunité qui me permet d’acheter des revenus futurs à des prix moins élevés. Si le marché est volatil en raison d’une récession, je m’en tiendrai aux valeurs sûres les plus sûres, qui sont généralement chères. Leur dividende est généralement extrêmement sûr, et tout changement de prix est une opportunité possible. J’essaierai également de profiter des baisses importantes et d’acheter certaines des actions que je trouve chères en ce moment. Je vous souhaite à tous un excellent trimestre.

(Source : Freepik)

Répartition des investissements

Mon portefeuille de croissance des dividendes représentait plus de 83 % de mes actifs. Pour tenter de l’équilibrer, j’ai affecté davantage de fonds à mes autres comptes. Je veux l’équilibrer pour me couvrir contre les éventuelles défaillances de ma stratégie. Faire preuve d’une confiance excessive dans le monde de la finance peut avoir des résultats dévastateurs. C’est pourquoi je fais des efforts pour allouer mes fonds et m’assurer que mes actifs restent diversifiés.

Je veux que mon portefeuille de croissance des dividendes se rapproche du chiffre de 75 %. Bien que j’essaie de l’amener à 75 %, je n’aurai aucun problème avec un chiffre compris entre 75 et 80 %. Au fur et à mesure que mon portefeuille de croissance des dividendes se développera et se diversifiera, je me sentirai plus à l’aise de le faire dépasser les 80 %. Pourtant, à l’avenir, je pense que lorsque j’achèterai une maison comme investissement ou pour y vivre, cela fera baisser le pourcentage du portefeuille de croissance des dividendes dans mes actifs. Pour l’instant, j’alloue principalement au fonds de pension.

Mon portefeuille de croissance des dividendes est très bien diversifié et contient une collection de plus de 70 sociétés de premier ordre. Si je suis fier de mes réalisations en tant que jeune investisseur, je dois rester humble et diversifier mes investissements de manière judicieuse.

En 2020, je prévois de commencer à maximiser mon Roth IRA en utilisant des fonds communs de placement et de faire investir une somme forfaitaire par une société financière. Ces deux mesures m’aideront à diversifier mes avoirs. Alors que le Roth IRA, la pension et le portefeuille de croissance des dividendes sont des investissements à long terme, je prévois d’utiliser le reste des comptes comme un acompte facultatif sur une maison.

Au cours du prochain trimestre, je pense que le portefeuille de croissance des dividendes représentera une part moins importante de ma valeur nette à mesure que les nouveaux comptes seront ouverts.

Mes objectifs

Depuis que j’ai commencé à me fixer des objectifs, j’ai réussi à atteindre la plupart de mes objectifs. Mes objectifs pour 2020 sont de parvenir à une croissance des dividendes de 20 % et de diversifier mes investissements. Je prévois également de terminer mon MBA en juin. Je veux lire au moins douze livres, et avec les défis du Coronavirus, maintenir mon emploi est également une priorité.

Tant que je continuerai à exécuter ma stratégie, je pourrai atteindre ces objectifs. Je suis en bonne voie pour atteindre mon objectif de croissance des dividendes. J’essaie généralement de voyager chaque année, mais cette année, la situation actuelle peut être un peu difficile.

En vous fixant des objectifs, vous pouvez mieux organiser votre temps. Je le recommande vivement à tout le monde. Il vous permet de voir vos progrès au cours de l’année. Il suffit de se fixer des objectifs ambitieux mais réalisables, et de s’assurer qu’ils sont quantifiables.

Allocation sectorielle

Comme mon compte de courtage est mon principal actif, je continue à y allouer de l’argent en fonction de ma répartition sectorielle optimale. Comme je continue à accumuler, je n’hésite pas à acheter des actions des secteurs auxquels je suis sur-allocation. Je ne veux pas ignorer totalement ma répartition optimale. Au cours du dernier trimestre, j’ai acheté des actions dans plusieurs secteurs, principalement le secteur de l’énergie.

Au cours de ce trimestre, je n’ai pas du tout changé mon allocation optimale. Cela semble bien fonctionner pour moi. Le secteur de l’immobilier est un secteur très performant, aussi je n’ajouterai probablement rien à ce secteur à moins qu’une grande opportunité ne se présente. Au cours du prochain trimestre, j’investirai probablement davantage dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie.

J’écris généralement des articles sur les entreprises que je trouve intéressantes. J’ai acheté des actions de certaines d’entre elles, tandis que d’autres sont encore sur mon radar. Au deuxième trimestre, j’essaierai d’ajouter d’autres sociétés dont les dividendes augmentent. J’espère que la volatilité de l’indice Nasdaq augmentera, ce qui me donnera peut-être l’occasion d’acheter certaines sociétés technologiques à des prix plus intéressants. Cependant, je l’espère depuis très longtemps, et jusqu’à présent sans succès.

Secteur

Allocation actuelle

Allocation optimale

Consommation de base

21.2%

20.0%

Soins de santé

13.7%

12.5%

Industrie

11.0%

12.5%

Finances

11.4%

12.5%

Consommation discrétionnaire

9.1%

10.0%

Énergie et matériaux

9.5%

10.0%

Technologie de l’information

8.2%

8.0%

REITs

8.2%

7.5%

Télécommunications

4.1%

4.0%

Services publics

3.9%

3.0%

Mon portfolio

Le tableau suivant indique les avoirs actuels sur mon compte de courtage. Toutes les sociétés ci-dessous font partie de mon portefeuille de croissance des dividendes. Alphabet et Facebook ne versent pas de dividendes. Cependant, elles bénéficient toutes deux d’une croissance régulière de leur flux de trésorerie disponible. Cette mesure constitue la base de tout paiement de dividendes. En tant qu’investisseur à long terme, cela ne me dérange pas d’attendre qu’elles soient prêtes à partager une partie de cette richesse avec leurs investisseurs. Alphabet et Facebook ont déjà lancé des programmes de rachat. J’espère qu’ils offriront tous deux des dividendes dans les années à venir. Vous pouvez lire mes articles sur l’investissement dans Google ou Facebook pour les futurs dividendes ici et ici.

Secteur Société Ticker % du portefeuille %du revenu
Technologie de l’information Apple Inc. (AAPL) 2.50% 0.72%
Soins de santé AbbVie Inc. (ABBV) 0.99% 1.47%
Soins de santé Laboratoires Abbott (ABT) 2.68% 1.12%
Consommation de base Archer Daniels Midland (ADM) 1.17% 1.12%
Finances Aflac Incorporated (AFL) 1.89% 1.39%
Finances Ameriprise Financial (AMP) 0.60% 0.48%
Finances Bank of America Corporation (BAC.PK) 1.86% 1.35%
Soins de santé Becton, Dickinson et compagnie (BDX) 0.92% 0.30%
Finances Citigroup (C.PK) 0.74% 0.79%
Soins de santé Cardinal Health Inc (CAH) 1.57% 1.50%
Industrie Chenille (CAT) 2.10% 1.73%
Technologie de l’information Cisco Systems, Inc (CSCO) 0.64% 0.56%
Soins de santé CVS Health Corp (CVS) 0.38% 0.31%
Énergie Chevron Corporation (CVX) 2.20% 3.37%
Services publics Dominion Energy, Inc. (D) 0.36% 0.41%
Consommation discrétionnaire La société Walt Disney (DIS) 2.60% 1.10%
REIT Digital Realty Trust, Inc (DLR.PK) 2.40% 1.81%
Services publics Duke Energy Corporation (DUK) 0.56% 0.59%
Industrie Emerson Electric Co. (EMR) 1.61% 1.56%
Énergie Partenaires des produits d’entreprise (EPD) 2.04% 5.54%
Énergie Transfert d’énergie LP (ET) 0.29% 1.52%
Industrie Eaton Corp PLC (ETN) 0.91% 0.82%
Technologie de l’information Facebook, Inc. (FB) 1.31% 0.00%
Industrie General Dynamics Corporation (GD) 0.44% 0.34%
Consommation de base General Mills, Inc. (GIS) 1.43% 1.22%
Technologie de l’information Alphabet Inc. (GOOG) 1.51% 0.00%
Technologie de l’information International Business Machines Corporation (IBM) 0.91% 1.21%
Soins de santé Johnson & Johnson (JNJ) 4.39% 2.96%
Finances JPMorgan Chase (JPM) 1.60% 1.40%
Consommation de base Kellogg Company (K) 0.47% 0.43%
Consommation de base Kimberly-Clark Corporation (KMB) 2.45% 2.00%
Énergie Kinder Morgan, Inc. (KMI) 0.96% 1.95%
Consommation de base La société Coca-Cola (KO) 2.13% 1.79%
Consommation discrétionnaire Kontoor Brands Inc (KTB) 0.04% 0.10%
Industrie Lockheed Martin Corporation (LMT) 0.46% 0.30%
Consommation discrétionnaire La société McDonald’s (MCD) 3.43% 2.34%
Soins de santé McKesson Corporation (MCK) 0.41% 0.13%
Soins de santé Medtronic plc (MDT) 1.88% 1.01%
Industrie Société 3M (MMM) 1.84% 1.83%
Énergie Partenaires de Magellan Midstream (MMP) 1.22% 3.20%
Consommation de base Groupe Altria Inc (MO) 1.53% 3.14%
Énergie MPLX LP (MPLX) 0.46% 2.57%
Industrie MSC Industrial Direct (MSM) 0.37% 0.47%
Services publics NextEra Energy, Inc. (NEE) 0.61% 0.35%
Consommation discrétionnaire Nike (NKE) 1.08% 0.31%
Industrie Norfolk Southern Corporation (NSC) 1.88% 1.11%
REIT Realty Income Corp (O) 1.76% 2.18%
REIT Omega Healthcare Investors Inc (OHI) 2.58% 5.01%
Consommation de base PepsiCo, Inc (PEP) 3.32% 2.55%
Soins de santé Pfizer Inc. (PFE) 0.44% 0.47%
Consommation de base La société Procter & Gamble (PG) 2.14% 1.39%
Consommation de base Philip Morris International Inc (PM) 2.81% 4.37%
Technologie de l’information Qualcomm Incorporated (QCOM) 0.89% 0.81%
Énergie Royal Dutch Shell plc (RDS.B) 0.45% 1.17%
Consommation discrétionnaire Starbucks Corporation (SBUX) 0.92% 0.51%
Consommation de base La société J. M. Smucker (SJM) 0.56% 0.44%
Services publics La société du Sud (SO) 1.13% 1.16%
Télécommunications AT&T Inc (T) 1.91% 3.24%
Consommation de base Société cible (TGT) 1.94% 1.23%
Finances T. Groupe Rowe Price (TROW) 0.65% 0.56%
Technologie de l’information Texas Instruments Incorporated (TXN) 0.40% 0.34%
Industrie Union Pacific Corporation (UNP) 1.29% 0.85%
Finances Visa Inc (V) 2.16% 0.37%
Consommation discrétionnaire V.F. Corporation (VFC) 0.99% 0.81%
Énergie Valero Energy Corporation (VLO) 0.31% 0.61%
REIT Ventas, Inc. (VTR) 0.42% 0.99%
Télécommunications Verizon Communications Inc (VZ) 2.14% 2.30%
Services publics Wisconsin Energy Corp (CME) 1.22% 0.79%
Finances Wells Fargo & Co (WFC) 1.86% 2.86%
Consommation de base Wal-Mart Stores, Inc. (WMT) 1.21% 0.54%
REIT W. P. Carey Inc. (WPC) 1.00% 1.49%
Énergie Exxon Mobil Corporation (XOM) 1.61% 3.25%

Je possède actuellement 73 entreprises dans mon portefeuille. Au cours du trimestre, j’ai créé de nouveaux postes et j’ai étoffé les postes existants. Le nombre de postes que j’occupe ne m’inquiète pas du tout. Ces entreprises de premier ordre n’ont pas besoin que je les suive au quotidien. En fait, cela ne me dérangerait pas de les détenir même si la bourse est fermée pendant une décennie.

Acquisitions réalisées au premier trimestre 2020

C’était un trimestre très chargé pour moi. Les changements rapides de l’environnement m’ont obligé à réagir et à affronter les vents contraires tout en maintenant mes objectifs. J’ai acheté des actions dans quatre secteurs : consommation de base, industrie, énergie et finances. Les biens de consommation de base sont solides, et les secteurs de l’énergie, de l’industrie et de la finance ont été martelés et m’ont offert de bonnes opportunités de repositionner mon portefeuille.

Dans le secteur des biens de consommation de base, j’ai complété mon poste au sein de la société J.M. Smucker (SJM). Cette décision s’est avérée judicieuse, car le cours de l’action est resté stable et n’a guère été affecté par l’énorme marché baissier que nous avons connu dans certains autres secteurs. J’ajouterai peut-être d’autres éléments à cette position au cours du deuxième trimestre.

Dans le secteur de l’énergie, ma stratégie consistait à combiner les investissements les plus sûrs avec certains des plus risqués afin de réduire les risques et d’obtenir un rendement de dividende supérieur à la moyenne. Alors que j’ai investi dans des sociétés sûres comme Chevron (CVX) et Enterprise Products Partners (EPD), j’ai acheté des MLP plus risquées – Energy Transfer (ET) et MPLX (MPLX). Je pense que leur dividende est sûr en ce moment, mais je comprends que le niveau de risque est plus élevé et que les positions sont faibles.

Dans le secteur financier, j’ai acheté plus d’actions de Wells Fargo (WFC) et dans le secteur industriel, j’ai investi davantage dans Emerson Electric (EMR). La logique derrière ces achats était que les entreprises sont solides et que, bien que l’environnement soit difficile, il s’agit de deux leaders du marché qui devraient faire face à la tempête.

Ventes réalisées au premier trimestre 2020

Au cours du dernier trimestre, j’ai vendu ma position dans sept entreprises. La plupart d’entre elles sont dans le secteur de la consommation discrétionnaire et elles comprennent Royal Caribbean (RCL), Carnival Cruise (CCL) et Las Vegas Sands (LVS). Elles sont tout simplement trop sensibles en ce moment, et bien que le dividende ne soit pas encore éliminé, leurs mouvements actuels me signalent qu’il est imminent.

Dans le secteur industriel, j’ai vendu ma position dans Boeing après la suspension du dividende. Après les catastrophes du 737, l’environnement actuel était tout simplement trop lourd pour la compagnie. J’espère que la société se redressera dans les années à venir. J’ai également vendu mes parts dans BP (société de droit britannique), et c’est une vente tout à fait unique puisque je l’ai fait non pas en raison d’une réduction du dividende, mais en raison d’un repositionnement de mon portefeuille alors que ses pairs étaient nettement plus attrayants.

Dans le secteur immobilier, j’ai vendu Park Hotels (PK) après la suppression du dividende, et j’ai également vendu ma position dans Tanger Factory Outlets (SKT), qui était minuscule et assez récente. Je ne vois pas comment le dividende peut survivre, car l’environnement commercial était difficile au départ.

Qu’est-ce que je cherche ?

Quand je regarde mon portefeuille, je vois une grande collection d’entreprises. Chaque année, je me sens plus confiant pour certaines entreprises et moins confiant pour d’autres. C’est pourquoi la diversification est essentielle. Je suis toujours à la recherche des maillons les plus faibles de mon portefeuille et j’essaie de mesurer l’effet d’une éventuelle baisse des dividendes sur mes revenus.

Au deuxième trimestre, je continuerai à suivre de près les secteurs de l’énergie, des finances et de l’immobilier. Bien que les dividendes semblent maintenant suffisamment couverts, ils doivent être suivis de près. J’attends avec impatience de voir comment cette situation va évoluer. Certains investisseurs peuvent suggérer qu’AT&T, AbbVie et Altria ne sont pas sûrs, mais je ne suis pas d’accord.

Vous reconnaissez probablement le graphique ci-dessous, car il fait partie de mon analyse des actions. L’utilisation de ce graphique contribue à ma thèse d’analyse. Je continue à rechercher principalement des actions de type 2, car elles offrent la meilleure combinaison de croissance et de revenu. Je vais rechercher ces actions de type 2 dans les secteurs de la finance, de l’industrie et de l’énergie.

Au cours du dernier trimestre, j’ai acheté des entreprises de type 2 comme J. M. Smucker et de type 1 comme Enterprise Products Partners. Je n’ai acheté aucune entreprise de type 1 car le marché s’est effondré et il y a beaucoup d’opportunités. Au cours du prochain trimestre, je chercherai à ajouter d’autres actions de type 2, et de type 1 et 3 si elles sont suffisamment attrayantes.

(Source : graphique créé par l’auteur)

Actions à prendre en considération

Ces actions ont toutes passé mon premier examen et doivent être analysées en profondeur avant que je ne décide d’en ajouter d’autres ou de créer un nouveau poste. Dans le secteur de l’énergie, j’envisage d’ajouter d’autres postes à mes positions en MPLX (MPLX) et en transfert d’énergie (ET), ainsi que certains pairs plus sûrs. Je n’en ajouterai probablement pas d’autres à Exxon Mobil au cours de ce trimestre, car mon exposition à la société est suffisamment élevée.

Dans le secteur informatique, je suis toujours à la recherche d’une opportunité d’acheter Microsoft (MSFT). J’envisagerai également d’acheter des actions de Texas Instruments si le cours de l’action devient inférieur à 90 dollars. Cela fait des années que j’attends ces deux sociétés et je n’ai toujours pas eu l’occasion d’acheter Microsoft.

Dans le secteur des biens de consommation de base, je cherche à renforcer mon poste au sein de J.M Smucker. J’aime la valorisation actuelle, le dividende sûr et le rendement d’entrée.

Je serai également heureux d’ajouter des entreprises dans le secteur industriel. Je me réjouis d’ajouter à Eaton environ 70 dollars et j’examinerai plus en détail la nouvelle combinaison de United Technologies et de Raytheon (RTX).

Conclusion

Le premier trimestre a été une expérience extraordinaire. Je ne me souviens de rien de tel au cours de la dernière décennie. Les indices et mon portefeuille ont plongé, mais j’ai réussi à maintenir les revenus des dividendes à un niveau stable. Dans les prochains trimestres, je continuerai à réaliser ma thèse d’investissement, car j’investis dans des entreprises tous les mois. J’espère que je pourrai atteindre mes objectifs et me rapprocher de mes objectifs à long terme.

Le Coronavirus va probablement nous accompagner pour le reste de l’année 2020 au moins. Nous nous attendons à une récession importante et, espérons-le, à une reprise par la suite. C’est une période où je préfère soit prendre des risques avec des récompenses importantes, soit rester avec les valeurs sûres. Je vous recommande de faire de même. J’espère que vous resterez tous en sécurité et en bonne santé.

Divulgation : Je suis/nous sommes long(e)s TOUS LES STOCKS DE MON PORTEFEUILLE. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.

Note de l’éditeur : Cet article couvre un ou plusieurs stocks de microcapsule. Veuillez prendre connaissance des risques associés à ces stocks.


Commencer à trader avec eToro