Les groupes d’actifs de fonds de Lipper (comprenant à la fois les fonds communs de placement et les ETF) ont enregistré des entrées nettes d’argent frais (+129,9 milliards de dollars) pour la semaine de négociation des flux de fonds qui s’est terminée le mercredi 22 avril. Comme la tendance récente l’a montré, la part du lion de ces entrées nettes a appartenu aux fonds du marché monétaire (+122,6 milliards de dollars). Globalement, il s’agit de la huitième entrée nette hebdomadaire consécutive pour les groupes d’actifs des fonds (à partir de la semaine des flux de fonds du 4 mars), ce qui est un peu trompeur comme indicateur du sentiment actuel des investisseurs. Cela est dû au fait que, pendant ces huit semaines, les fonds du marché monétaire ont enregistré des flux nets positifs de près de 940 milliards de dollars, alors que, sur cette même période, les fonds d’obligations imposables (-135,0 milliards de dollars), les fonds d’actions (-47,6 milliards de dollars) et les fonds d’obligations municipales (-30,0 milliards de dollars) ont tous subi des exodes massifs.

Les fonds du marché monétaire sont une valeur refuge lorsque les investisseurs cherchent à mettre de l’argent de côté pour attendre le contexte actuel du marché. Mais l’hémorragie d’argent dans les autres groupes d’actifs a peut-être pris fin. Pour la deuxième semaine consécutive, tous les autres groupes ont connu des flux nets positifs. Les fonds d’obligations imposables (+5,3 milliards de dollars) ont mené les résultats de cette semaine, suivis par les fonds d’actions (+1,9 milliard de dollars) et les fonds d’obligations municipales (+74 millions de dollars). La semaine dernière, ces trois groupes d’actifs ont vu leurs coffres s’accroître respectivement de 10,3 milliards, 5,0 milliards et 833 millions de dollars. Les fonds d’actions ont en fait connu quatre semaines consécutives de flux positifs nets, le groupe ayant encaissé 8,1 milliards et 3,9 milliards de dollars, respectivement, pour les semaines de flux de fonds du 8 et du 1er avril.

Aperçu du marché

Les marchés des actions ont été mitigés cette semaine – l’indice composite NASDAQ et l’indice S&P 500 se sont appréciés respectivement de 1,22 % et 0,57 %, tandis que l’indice Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 0,12 %. Après des pertes record au premier trimestre, les indices ont bien rebondi jusqu’à présent au deuxième trimestre, le NASDAQ ayant augmenté de 10,33 %, suivi du S&P 500 (+8,31 %) et du Dow (+7,11 %). La performance d’avril à ce jour est remarquable compte tenu de ce que les États-Unis ont déjà traversé (fermeture d’une grande partie de leur économie, taux de chômage record) et de ce qu’ils pourraient encore avoir à affronter (récession).

La reprise actuelle du marché après sa chute libre du premier trimestre peut potentiellement être attribuée à une poignée de facteurs : (1) le fait d’avoir acheté en catastrophe aux investisseurs (2) les mesures rapides et sans précédent de la Réserve fédérale pour soutenir l’économie américaine et travailler avec d’autres banques centrales pour éviter une dépression mondiale (3) les plans de sauvetage du gouvernement américain – celui de 2 200 milliards de dollars adopté fin mars et la loi actuelle de 484 milliards de dollars qui devrait être adoptée par la Chambre cette semaine et (4) peut-être un peu d’optimisme alors que l’Amérique fait des plans pour une réouverture progressive de son économie.

ETFs

Pour la quatrième semaine consécutive, les ETF ont enregistré des afflux nets d’argent frais (+3,7 milliards de dollars). Les ETF d’obligations imposables (+3,5 milliards de dollars) ont été responsables de la plupart de ces entrées nettes, tandis que les ETF d’actions ont apporté 212 millions de dollars d’argent frais net. Les ETF d’obligations municipales ont subi des sorties nettes de 32 millions de dollars. La majeure partie des flux positifs nets des ETF d’obligations imposables se sont concentrés sur les groupes de référence “High Yield” (+1,1 milliard de dollars) et “Short U.S. Treasury” (+868 millions de dollars), tandis que les entrées nettes individuelles les plus importantes ont été enregistrées par ETF iShares iBoxx $ High Yield Corporate Bond (HYG, +1,3 milliard de dollars) et ETF iShares iBoxx $ Investment Grade Corporate Bond (LQD, +709 millions de dollars). Pour les ETF sur actions, les flux sont concentrés dans les groupes de pairs “Santé” (+1,4 milliard de dollars) et “Science et technologie” (+961 millions de dollars). En ce qui concerne les ETF sur actions, les plus importantes entrées nettes individuelles ont été enregistrées dans les groupes de pairs suivants Invesco QQQ Trust (QQQ, +1,7 milliard de dollars) et le Fonds pétrolier des États-Unis (OSU, +1,6 milliard de dollars).

Fonds communs de placement en actions

Les fonds communs de placement en actions ont enregistré 1,7 milliard de dollars d’afflux net d’argent frais cette semaine, ce qui n’est que la deuxième entrée nette hebdomadaire du groupe cette année. Autre surprise, les fonds communs de placement en actions domestiques (+3,5 milliards de dollars) ont été à l’origine de tous les flux positifs nets de cette semaine, tandis que les ETF en actions non domestiques ont enregistré des sorties nettes de 1,9 milliard de dollars. Avant cette semaine, les fonds communs de placement en actions nationales avaient enregistré des flux nets négatifs au cours de 60 des 62 dernières semaines. Si l’on examine le niveau du groupe de pairs, on constate que l’argent revient dans les classifications d’actions diversifiées, les fonds de croissance à moyenne et à grande capitalisation ayant enregistré des entrées nettes de 2,8 milliards et 1,5 milliard de dollars respectivement. Sur le plan international, les fonds des marchés émergents (- 1,2 milliard de dollars) ont été les plus touchés.

Fonds communs de placement à revenu fixe

Les groupes des obligations imposables (+1,8 milliard de dollars) et des obligations munies (+106 millions de dollars) ont tous deux enregistré un afflux net d’argent frais pour la deuxième semaine consécutive. En ce qui concerne les obligations imposables, l’argent a afflué dans les groupes de pairs des fonds à haut rendement (+917 millions de dollars), des fonds d’obligations de base (+776 millions de dollars) et des fonds d’obligations à très court terme (+594 millions de dollars). En ce qui concerne les obligations non imposables, les entrées nettes les plus importantes ont été enregistrées par les groupes des fonds d’emprunt municipaux généraux (+252 millions de dollars) et des fonds d’emprunt municipaux à court terme (+192 millions de dollars).

Fonds communs de placement du marché monétaire

Cette semaine, les entrées nettes de fonds du marché monétaire (+122,6 milliards de dollars) étaient autrefois dominées par les composantes institutionnelles des fonds du marché monétaire du gouvernement américain (+70,5 milliards de dollars) et des fonds du marché monétaire du Trésor américain (+37,7 milliards de dollars). Les marchés monétaires institutionnels du gouvernement américain ont absorbé plus de 430 milliards de dollars d’argent frais net depuis le début de l’année. Cela représenterait la deuxième meilleure entrée nette annuelle jamais enregistrée par le groupe, derrière le résultat de 2016 seulement (+519,8 milliards de dollars). Les entrées nettes cumulées pour les marchés monétaires institutionnels du Trésor américain (+328,0 milliards de dollars) seraient les meilleurs résultats annuels jamais enregistrés.

Divulgation : Je n’ai/nous n’avons aucune position sur les actions mentionnées et je ne prévois pas d’en prendre dans les 72 heures à venir. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela. Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.


Commencer à trader avec eToro