Depuis que Donald Trump est devenu président, les conflits entre la Chine et les États-Unis ont atteint des niveaux jamais vus depuis plus d’un demi-siècle. Et maintenant, avec la crise du Coronavirus, et l’échange d’accusations entre les deux puissances, les relations sont devenues particulièrement tendues. Une situation qui n’est qu’aggravée par la tentative chinoise de prendre le contrôle total de la ville de Hong Kong. Nous examinons donc aujourd’hui les effets de la crise de Hong Kong sur Bitcoin.

La prise de contrôle de Hong Kong

Depuis 1997, la ville de Hong Kong est passée de l’administration du Royaume-Uni à celle de la Chine. Cependant, cette restitution du territoire de la ville n’a été effectuée qu’à une seule condition. Pendant les cinquante prochaines années, la ville de Hong Kong et ses habitants conserveront leurs droits fondamentaux. Fonctionnant dans le cadre du système “un pays, deux systèmes”.

Le problème pour la Chine est que, étant plus exposée à la dynamique de la mondialisation économique et politique, la population de Hong Kong se soulève de temps en temps contre le gouvernement de la Chine, qu’elle considère comme autoritaire. Ils ont demandé un plus grand degré d’autonomie et de démocratie dans la gestion des affaires de la ville.

Une situation qui, depuis plus d’un an, a entraîné des manifestations de masse dans la ville, exigeant la démocratie. Celles-ci ont provoqué un malaise au sein du gouvernement chinois, qui a vu le PIB de Hong Kong diminuer l’année dernière, face à un grand conflit social.

La situation à Hong Kong peut avoir des effets importants sur Bitcoin. Source : Reuters
La situation à Hong Kong peut avoir des effets importants sur Bitcoin. Source : Reuters

Dans ce contexte, le gouvernement chinois profiterait de la crise du Coronavirus pour faire adopter une loi qui, dans la pratique, mettrait fin à l’autonomie de Hong Kong dans son administration. Elle intégrerait de facto la ville dans l’administration centralisée sous laquelle le reste du pays fonctionne.

Les effets de la crise sur Bitcoin

Cette situation ne s’est pas bien passée avec les États-Unis. Jusqu’à présent, en raison de l’autonomie relative dont jouissait la ville asiatique dans son administration interne, elle avait accordé à Hong Kong un statut spécial dans ses relations économiques. D’ici 2018, elle aura échangé pour 66 milliards de dollars de biens et de services.

Toutefois, les déclarations du secrétaire d’État américain Mike Pompeo, qui a déclaré que son pays ne pouvait plus considérer Hong Kong comme indépendante de la Chine, semblent indiquer que la ville pourrait perdre cette relation spéciale avec les États-Unis. Et, par conséquent, voir son statut de centre financier de la région asiatique fortement affecté.

“Aujourd’hui, j’ai informé le Congrès que Hong Kong n’est pas autonome par rapport à la Chine, compte tenu des derniers événements. Les États-Unis sont aux côtés du peuple de Hong Kong”.

Tout cela a bien sûr des conséquences importantes pour Bitcoin. Car, la première cryptomonie au monde, a été conçue pour faciliter les échanges financiers et commerciaux entre les personnes à travers les frontières.

Par conséquent, face à une situation où les relations entre les États-Unis et Hong Kong sont affectées, nous pourrions voir une augmentation des transactions avec Bitcoin dans la région.

Ceci, en supposant que les populations d’Asie, qui se trouvent confrontées à des obstacles majeurs pour accéder au système financier américain, verront en Bitcoin une alternative rapide et bon marché. Ce qui augmente la demande de crypto-actif et potentiellement son prix. Ceci étant le principal effet de la crise à Hong Kong sur Bitcoin, ainsi que notre fait du jour ici à Crypt Trend.


Commencer à trader avec eToro