Ces dernières années, les cryptomonnaies ont suscité un intérêt croissant de la part des investisseurs. Il ne fait aucun doute que cet intérêt a commencé avec le succès du père de toutes les cryptomonnaies, Bitcoin. Cependant, il existe de nombreuses autres cryptomonnaies émergentes qui ont progressivement rencontré l’intérêt des passionnés.

En fait, depuis le lancement de Bitcoin en 2009, de nombreuses autres cryptomonnaies ont été introduites sur le marché, avec des succès variables. Certains ont disparu aussi vite qu’ils ont été lancés.

D’autres, en revanche, ont reçu un succès qui, sinon comparable à celui du Bitcoin, en a fait une référence pour les investisseurs. Parmi les plus connus, Bitcoin Cash, né d’une fourchette de Bitcoin, et Binance Coin, doivent certainement être mentionnés.

Cependant, ce ne sont pas les seules cryptomonnaies dignes d’intérêt pour un éventuel investissement. En effet, d’autres cryptomonnaies émergentes font leur chemin dans le monde des monnaies numériques, plus connus sous la dénomination “altcoins“.

Cryptomonnaies émergentes à suivre de près pour 2021

Crypto altcoin

Vous l’aurez compris, même pour diversifier votre portefeuille d’investissement vis-à-vis du Bitcoin, il est utile de connaître d’autres cryptomonnaies émergentes pour 2021. Vous pourrez vous concentrer dessus dans les mois à venir. Elles ont une tendance intéressante, tant parmi les plus récents que parmi ceux qui sont sur le marché depuis un certain temps, mais qui promettent de bonnes performances. Alors ne perdons plus de temps et analysons les cryptomonnaies émergentes ou pas à considérer en 2021.

  1. Ethereum (ETH)

Ether est la cryptomonnaie construite sur la blockchain Ethereum open source, qui exécute des contrats intelligents. Elle agit comme un carburant qui permet aux contrats intelligents de fonctionner contrairement au bitcoin, qui est censé être une unité de devise sur un réseau de paiement peer-to-peer.

L’approvisionnement en Ether n’est pas plafonné comme celui du bitcoin. Son calendrier d’approvisionnement, souvent décrit comme le minimum nécessaire pour sécuriser le réseau, est également déterminé par les membres de la communauté d’Ethereum. La majorité des applications décentralisées sont basées sur Ethereum et la cryptomonnaie représente le pourcentage le plus élevé du total des fonds mis en jeu dans les projets DeFi.

  1. Ripple (XRP)

Ripple est connu comme un système de règlement brut en temps réel. C’est un « réseau d’échange de devises et de remise » que des serveurs indépendants valident. La devise échangée est connue sous le nom de XRP et les délais de transfert sont immédiats.

Le XRP peut être échangé contre la plupart des autres devises, sa proposition de vente unique étant d’éviter les frais et les temps d’attente souvent associés aux banques. Il n’est pas composé d’une blockchain,mais plutôt d’un Hash Tree et sa monnaie ne peut pas être exploitée, car il y a un nombre fini de pièces : 100 milliards.

Contrairement à la plupart des crypto-monnaies visant à échapper aux institutions bancaires, XRP est populaire auprès des banques et vise à s’associer avec elles.

En ce début de Septembre 2021, le 07 pour être précis, le XRP a dégringolé jusqu’à 20%. C’est notamment dû à son litige avec la SEC ou Security Exchange Commission aux Etats Unis. En effet, Ripple a connu des hauts et des bas depuis que la SEC l’a induit en justice en Décembre 2020 pour avoir proposé des jetons XRP avec des titres soi-disant non enregistrés. Pourtant, certains analystes financiers prévoient encore une future hausse imminente à plus de 120%.

  1. Litecoin (LTC)

Litecoin est une cryptomonnaie lancée fin 2011 par l’ancien ingénieur de Google et Coinbase Charlie Lee. Pour créer Litecoin, Lee a copié la base de code Bitcoin, augmenté l’offre totale, et modifié la vitesse à laquelle de nouveaux blocs sont ajoutés à la blockchain. Seuls environ 84 millions de litecoins seront créés, soit le quadruple de l’offre totale de bitcoins. Litecoin crée également de nouveaux blocs toutes les 2,5 minutes, quatre fois plus vite que Bitcoin.

  1. EOS (EOS)

EOS est la cryptomonnaie native de la plateforme blockchain EOS.IO avec des capacités de contrat intelligentes. La société Block.one a créé EOS.IO en septembre 2017 et compte désormais plus de 100 applications décentralisées ou dApps avec des milliers d’utilisateurs actifs quotidiens. Il permet aux dApps d’être créés par les développeurs de logiciels. La plateforme est plus évolutive que de nombreux autres réseaux blockchain, avec la possibilité de traiter un million de transactions par seconde sans aucuns frais.

  1. Stellar (XLM)

Lumens (XLM) est la cryptomonnaie native de Stellar, un système de paiement blockchain open source. Le but de Stellar est de connecter les institutions financières via la blockchain et de fournir des transactions bon marché sur les marchés en développement. Stellar utilise un algorithme d’accord au lieu d’un réseau minier traditionnel pour valider les transactions. Étant donné que le transfert de lumens ne nécessite pas l’approbation des mineurs de cryptomonnaie traditionnels, le réseau Stellar permet des transactions plus rapides que certains autres systèmes basés sur la blockchain.

  1. Cardano (ADA)

Cardano a été lancé par une équipe d’universitaires et d’ingénieurs et propose une approche unique de la mise à l’échelle et de la sécurisation d’un réseau blockchain. Cardano est une plateforme à but non-lucratif avec trois organes distincts responsables de sa maintenance et de son développement. La cryptomonnaie qui fonctionnait dans le réseau Cardano s’appelle ADA et peut, comme d’autres, être utilisée pour le transfert de valeur direct.

Commencer à trader avec eToro