CNBC, la chaine télévisée américaine, a dévoilé une information peu encourageante dans le cadre de l’escalade de la guerre commerciale opposant les USA et la Chine. Selon l’annonce, il s’avère que d’après les confidences de trois personnes impliquées dans les négociations, l’escalade a été modérée de justesse.

En effet, Donald Trump voulait doubler les tarifs douaniers appliqués sur les produits chinois, suite à l’annonce de mesures de représailles par Pékin. Le président américain a modifié sa décision juste avant de l’annoncer officiellement et a finalement décidé d’appliquer une hausse mois élevée.

A rappeler que le 23 août, la Chine a répliqué par des taxes de 5 à 10% sur 75 milliards de dollars de produits américains importés par ses entreprises, lorsque Washington a déclaré que les 300 milliards de produits chinois non encore taxés le seraient de 10%.

Trump décidé à mettre de plus lourdes pressions sur Pékin

L’escalade de la guerre commerciale a failli prendre des proportions plus catastrophiques si Trump avait annoncé que les taxes douanières contre la Chine seraient doublées. Actuellement, même si cette hausse n’a été que de 5%, les marchés et les bourses ont déjà montré des tendances à la baisse. L’espoir d’une entente commerciale rapide s’éloigne encore plus, maintenant que l’on sait que le président américain avait d’abord eu l’intention de doubler les taxes existantes avant de changer d’avis.

Donald Trump ne ménage plus la Chine

Si l’on espérait encore que Trump était jusqu’alors prêt à faire le premier pas dans les négociations avec la Chine, on sait à présent que c’est impossible. Lorsque Pékin a annoncé que 75 milliards de dollars de produits américains seraient taxés entre 5 et 10%, le président US a en effet failli clore les discussions avec son envie de doubler tous les tarifs contre la Chine.

Cela aurait eu des répercussions économiques de grandes envergures au niveau mondial. En effet, une telle mesure aurait clôturé les négociations entre les deux gouvernements actuels et accéléré le ralentissement économique des deux pays. Or ces derniers sont actuellement les piliers du commerce international. Les répercussions de la guerre commerciale que se livrent les deux premières grandes puissances mondiales affectent de nombreux autres pays.

Les marchés boursiers, mais également les secteurs industriels et manufacturiers, comme celui de l’automobile, dévoilent des chutes importantes de leurs volumes de transactions depuis que la guerre commerciale entre la Chine et les USA a débuté au mois de juin.

Trump en campagne présidentielle au détriment de la Chine

Rappelons que l’objectif de Trump est surtout de réduire l’énorme déficit commercial subi par les USA pour les importations en produits chinois en 2018. Il souhaite également que plusieurs réformes soient adoptées par Pékin dans le cadre du respect des investisseurs étrangers et de leurs propriétés intellectuelles. Grâce aux taxes punitives appliquées sur les produits chinois qui sont importés par les Américains, il espère accélérer les négociations avec Pékin et faire en sorte que celui-ci cède à ses conditions.

Les USA importent en effet plus de 550 milliards de produits chinois, contre 120 milliards de produits américains pour la Chine. La stratégie de Trump est également engagée vers sa campagne électorale pour les prochaines élections présidentielles de 2020. Pour cela, il mise sur la relance de la croissance économique américaine à travers une politique de protectionnisme commerciale.

La guerre commerciale entre la Chine et les USA peut encore empirer

Selon la nouvelle communiquée par CNBC, Trump n’aurait pas fixé de limite à la guerre commerciale qu’il a initiée contre la Chine. Si cette dernière ne capitule pas, les tarifs risquent d’être doublés à la prochaine occasion. De plus, le président américain utilise également ce conflit pour faire pression sur la FED, afin que ce dernier réalise des séries de baisses de taux d’intérêt plus significatifs. Cela permettrait de baisser le cours du dollar et de stimuler la compétitivité commerciale des USA.

Pékin-Washington : une relation qui décourage de plus en plus les investisseurs

Actuellement, les 250 milliards USD de produits chinois anciennement touchés par les tarifs sont taxés à 30%, tandis que 125 milliards USD d’autres produits ont été taxés à 15% depuis le 1er septembre. 175 milliards USD de produits chinois seront également taxés à 15% à partir du 15 décembre. De son côté, la Chine taxe 60 milliards USD de produits américains à 25% et 1700 autres produits entre 5 et 10% depuis le 1er septembre. Plus de 3000 autres produits américains sont également en attente d’être surtaxés par la Chine au mois de décembre.

L’annonce des difficultés des discussions concernant une rencontre promise entre les dirigeants des deux pays accentue également les inquiétudes des marchés et réduit aussi l’espoir d’une entente. En effet, le président chinois Xi Jinping avait déjà déclaré qu’il rencontrerait son homologue américain, à la seule condition que ce dernier fasse le premier pas en levant les tarifs douaniers contre la Chine.

De son côté, Trump affirme que Pékin veut maintenant retarder les négociations après les élections présidentielles américaines, dans l’espoir qu’il ne sera pas réélu et que le prochain gouvernement US soit plus sympathique. En effet, les médias chinois ont déjà affirmé que Pékin ne croit plus en la fiabilité de Trump pour les négociations. Dans ses tweets habituels, ce dernier menace cependant la Chine que s’il est réélu et que les négociations ne sont pas réalisées en amont, des mesures plus drastiques seront appliquées. Les marchés espèrent toutefois que la rencontre prévue fin septembre aura bien lieu pour redonner du tonus aux marchés.

Commencer à trader avec eToro