Les responsables chinois avaient dernièrement déclaré que les sujets des discussions sur lesquelles ils sont prêts à négocier s’étaient considérablement dégardés. Cette annonce a fait reculé l’espoir de voir émerger un possible accord entre la Chine et les USA, pour mettre fin à la guerre commerciale qui a débuté entre eux depuis 18 mois. 

La volonté de Donald Trump, à réellement vouloir mettre en place une nouvelle entente entre les deux premières puissances mondiales, est également remise en question. En effet, celui-ci s’est surtout visé comme objectif de réduire le volume des importations américaines en produits chinois, visant ainsi la relance du secteur manufacturier US et la réduction de l’énorme déficit commercial de 673 milliards de dollars que les USA ont subi en 2018. 

D’ailleurs, il a récemment renforcé sa position à l’encontre de la Chine, en rajoutant 28 nouvelles entreprises et entités gouvernementales chinoises à sa liste noire. Cependant, l’annonce d’une rencontre prévue entre Liu He et Donald Trump ce vendredi fait de nouveau souffler l’espoir sur les négociations.

Un vent favorable souffle sur les négociations Chine-USA

Alors que les négociations de haut niveau tant attendues ont bel et bien été initiées ce jeudi, et ont permis au vice-premier ministre chinois Liu He de rencontrer le responsable américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, une bonne nouvelle a rehaussé la confiance des marchés. 

En effet, Donald Trump avait annoncé hier soir dans un tweet qu’il rencontrerait en face à face le vice-premier ministre chinois Liu He ce vendredi. Cette déclaration du locataire de la Maison-Blanche a permis aux marchés de profiter d’un regain d’optimisme quant aux chances de voir s’établir un accord entre les deux premières puissances économiques mondiales, afin de mettre fin à la guerre qui commerciale.

La rencontre sino-américaine de haut niveau se targue d’avancées significatives

Alors que mercredi, des rumeurs stipulant le blocage des négociations ont circulé et inquiété les marchés, l’annonce du président américain sur son compte twitter a remis les marchés en confiance. En effet, celui-ci, par l’annonce de sa rencontre avec le vice-premier ministre Liu He, signifie que les discussions qui ont eu lieu jeudi avec le responsable au commerce américain Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin se sont globalement bien passées. Ces rencontres préalables entre les délégations des deux pays pourraient même avoir permis de tracer les principaux axes de négociations de l’accord et d’assainir certains sujets sensibles. 

Ces derniers inquiétaient notamment de pouvoir faire dérailler encore une fois les discussions. Ces craintes avaient été particulièrement ravivées par une précédente annonce chinoise, stipulant que les négociations pourraient ne pas concerner les principales revendications de l’administration Trump. Or, le blocage des négociations en mai dernier était surtout basé sur ces questions, lesquelles concernent entre autre la politique industrielle et les subventions versées par la Chine à ses entreprises d’Etat, le transfert technologique et le respect des propriétés intellectuelles des investisseurs étrangers. 

On peut ainsi croire que les blocages concernant ces problématiques ont été abordés préalablement pour que le président US soit disposé à rencontrer le vice-premier ministre Liu He. En effet, ce face à face reflète que les négociations passeront à un niveau supérieur.

Une rencontre entre Trump et le vice-premier ministre chinois Liu He fait pencher en faveur d’un accord

Les anciennes craintes de voir les négociations Chine-USA ne pas se poursuivre ce vendredi ont été balayées par le tweet de Donald Trump. D’ailleurs, on se rappelle que les précédentes rencontres face à face entre le président US et le vice-premier ministre Liu He se sont généralement vues être couronnées par de bonnes nouvelles. Entre autre, les deux hommes avaient terminé leur réunion de janvier par l’annonce d’une augmentation des achats chinois en soja. De même en février, ils sont parvenus à se mettre d’accord sur le report des tarifs douaniers. 

D’ailleurs, les gestes de bonne volonté qui ont eu lieu entre les deux gouvernements il y a quelques semaines avaient directement bénéficié de leurs interventions. C’est le cas notamment concernant le report de la hausse à 30% des tarifs douaniers sur 250 milliards de produits chinois, sur la base de la requête de Liu He dans le cadre de la célébration de l’anniversaire de la République populaire de Chine le 1er octobre. Cette hausse a été reportée pour le 15 octobre.

Les marchés peuvent espérer un accord selon la Chine

Le vice-premier ministre Liu He a souligné la sincérité de la Chine dans les négociations en cours. Il confirme également que ces dernières permettront d’aborder et de trouver une entente sur les principaux sujets sensibles sur lesquels se basent les requêtes des USA. Entre autre, il informe que les discussions avec Donald Trump porteront sur la question de la balance commerciale, afin de réduire le déficit commercial US. 

Le face à face permettra également de résoudre les différends concernant l’accès aux marchés dans le cadre des tarifs douaniers et la liste noire US. Par ailleurs, la requête de l’administration qui demande une amélioration de la politique chinoise à l’égard des investisseurs sera aussi à l’ordre du jour, tout comme le respect des propriétés intellectuelles. Liu He souhaite ainsi mettre en place des échanges durables et sérieux avec les USA. 

Ainsi, dans le cas où un accord global ne serait pas encore atteint dans l’immédiat, un accord intérimaire limité a le plus de chance d’être conclu. Cela permettra dans un premier temps de geler les hausses des tarifs douaniers prévues la semaine prochaine et d’augmenter le volume des achats chinois en produits agricoles US.

Commencer à trader avec eToro