Denbury Resources (DNR) a réduit ses coûts et son budget de dépenses d’investissement pour 2020, ce qui devrait lui permettre d’éviter de brûler des liquidités à 35 $ de pétrole WTI. Cela s’accompagne toutefois d’une baisse significative de la production, la production de 2020 devant désormais être inférieure d’environ 12 % en moyenne à celle de 2019.

Denbury a une dette de 667 millions de dollars arrivant à échéance en 2021 et pourrait également violer la clause de la dette à l’EBITDAX pour sa facilité de crédit plus tard en 2020. Elle pourrait être en mesure de racheter une partie de sa dette avec une forte décote, mais elle aura probablement encore besoin de pétrole WTI à 50 dollars d’ici le début de 2021 (contre un strip à 35 dollars au début de 2021) pour avoir une chance de faire face aux échéances de sa dette de 2021.

Dépenses d’investissement et réduction des coûts

Denbury prévoit de réduire son budget d’investissement de 80 millions de dollars, le faisant passer de 180 millions à environ 100 millions de dollars. Elle reporte également la réduction des émissions de CO2 de Cedar Creek.2 à l’après 2020.

Les réductions des dépenses d’investissement devraient diminuer la production d’environ 1 500 milliards de livres sterling (BOEPD) par rapport aux estimations précédentes de Denbury, tandis qu’une autre diminution de 1 500 BOEPD est due à diverses mesures (telles que le report des travaux de reconditionnement non rentables et des réparations de puits) qui réduiront les coûts d’exploitation mais aussi la production.

Perspectives pour 2020 à 35 dollars de pétrole WTI

La production de Denbury devrait maintenant atteindre une moyenne de 51 500 bepd en 2020. A 35 $ le WTI, Denbury pourrait réaliser environ 32,50 $ le baril pour son pétrole. Alors que Denbury a réalisé un rendement supérieur au WTI pendant une grande partie de 2019, les écarts de la côte du Golfe ont diminué de plusieurs dollars lors du crash pétrolier.

Source : Ressources Denbury

En incluant les couvertures, Denbury devrait maintenant générer environ 774 millions de dollars de revenus en 2020.

Unités

Prix par unité

Recettes (en millions de dollars)

Pétrole (barils) 18,365,158

$32.50

$597

Gaz naturel [MCF] 2,594,055

$1.60

$4

Net Autres

$30

Valeur de couverture

$143

Total

$774

Denbury a réduit son budget d’investissement à environ 100 millions de dollars. Elle s’efforce également de réduire encore les frais généraux et les frais de location. Je modélise actuellement les frais de location à 21 dollars par bep (au lieu de 22 dollars par bep) et j’ai supposé une réduction de 10 millions de dollars des frais généraux et administratifs.

Source : Ressources Denbury

En 2019, les coûts d’exploitation de Denbury s’élevaient en moyenne à 22,46 dollars par bœuf, mais la société réduit les travaux non rentables et retarde la réparation des puits. Cela a un impact négatif sur la production totale, mais devrait également réduire les frais d’exploitation par bep.

La réduction des dépenses d’investissement et des dépenses réduirait les dépenses en espèces de Denbury à environ 812 millions de dollars pour 2020. Sans les recettes de l’accord avec Navitas, il aurait donc 38 millions de dollars de liquidités brûlées. En incluant les recettes de Navitas, Denbury pourrait générer un flux de trésorerie positif de 2 millions de dollars à 35 $ de pétrole WTI.

Millions de dollars

Frais d’exploitation de location

$395

Frais de transport et de marketing

$38

Taxe à la production

$45

G&A en espèces

$40

Intérêts en espèces

$177

Frais de licenciement uniques

$17

Dépenses d’investissement

$100

Total

$812

Ainsi, Denbury devrait pouvoir éviter de brûler de l’argent à environ 35 dollars de pétrole WTI. Cela se fait au prix d’une baisse de sa production moyenne en 2020 d’environ 9 % par rapport aux niveaux du quatrième trimestre 2019, proforma pour la vente de Navitas.

Situation de la dette

Dans ce scénario, Denbury devrait pouvoir éviter d’utiliser sa facilité de crédit (avec une base d’emprunt de 615 millions de dollars actuellement). Il a cependant une dette de 667 millions de dollars arrivant à échéance en 2021, et sa facilité de crédit a une échéance printanière de février 2021 si ses billets de second rang de mai 2021 ne sont pas refinancés ou prolongés d’ici là.

Source : Ressources Denbury

La dette de Denbury par rapport à l’EBITDAX devrait atteindre environ 8,9x d’ici la fin 2020 avec 35 dollars de pétrole WTI. Elle devrait donc obtenir un assouplissement de la clause de levier de 5,25x. La facilité de crédit de Denbury lui permet également de dépenser 12 millions de dollars de plus pour le rachat de titres subordonnés, ce qui pourrait aller assez loin maintenant que certains de ses titres subordonnés se sont négociés à seulement quatre cents par dollar.

Source : Ressources Denbury

Avec les billets subordonnés à 4 cents sur le dollar et les billets second-lien à environ 15 cents sur le dollar, Denbury pourrait être en mesure de racheter une bonne partie de sa dette avec une forte décote. Toutefois, cette possibilité sera également limitée par ce que les prêteurs de ses facilités de crédit autoriseront, la base d’emprunt de mai devant être réexaminée prochainement.

Conclusion

La dette totale de Denbury est actuellement d’environ 13 fois son EBITDAX projeté pour 2021 au prix du strip (36 dollars de pétrole WTI). Ceci est dû à ses coûts d’exploitation relativement élevés par bœuf, aux prix très bas du pétrole et au manque de couvertures. J’ai déjà mentionné que Denbury avait probablement besoin de pétrole WTI à 60 dollars pour refinancer sa dette, et bien que je pense que le strip 2021 est trop pessimiste, les chances que les prix du pétrole atteignent les 60 dollars à l’échéance de la dette de Denbury en 2021 sont assez minimes.

Denbury dispose d’une facilité de crédit inutilisée et ses obligations se négocient actuellement à 4 à 15 cents sur le dollar. Elle pourrait donc racheter une partie de sa dette avec une décote substantielle dans la mesure où les prêteurs de sa facilité de crédit le lui permettent. Elle aurait cependant probablement encore besoin de pétrole WTI à 50 dollars d’ici le début de 2021, à la fois pour éviter de brûler des liquidités importantes ou de nouvelles baisses de production, et pour avoir une chance de refinancer les échéances de sa dette de 2021.

Offre d’essai gratuit

Nous offrons actuellement un essai gratuit de deux semaines à Distressed Value Investing. Rejoignez notre communauté pour recevoir des recherches exclusives sur diverses entreprises énergétiques et d’autres opportunités, ainsi qu’un accès complet à mon portefeuille de recherches historiques qui comprend maintenant plus de 1 000 rapports sur plus de 100 entreprises.

Divulgation : Je n’ai/nous n’avons aucune position sur les actions mentionnées et je ne prévois pas d’en prendre dans les 72 heures à venir. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.


Commencer à trader avec eToro