Nous avons vendu des options de vente à BorgWarner (BWA) au début de cette année, avant que de multiples verrouillages ne soient annoncés dans le monde entier en raison du coronavirus. Le prix de revient déclaré de nos actions est de 32,50 dollars par action (prix d’exercice des options de vente), bien qu’il soit inférieur à ce montant en raison de la prime que nous avons reçue lorsque nous avons vendu ces options de vente. Les actions (actuellement à environ 28 dollars par action) ont fait un retour en force depuis qu’elles ont atteint le creux de la vague au 18th de mars dernier.

Depuis l’annonce des chiffres du quatrième trimestre de BorgWarner à la mi-février, de nombreuses informations ont filtré. Plus précisément, ces nouvelles concernaient l’acquisition de Delphi Technologies (DLPH), lorsqu’il a été signalé que Delphi avait utilisé sa facilité de crédit renouvelable de 500 millions de dollars sans le consentement préalable de BorgWarner. BorgWarner a par la suite déclaré que si la question n’était pas résolue dans les 30 jours, il avait le droit de mettre fin à l’accord initial.

En termes de réglementation, l’accord en cours a reçu le feu vert de la FTC ce mois-ci. Peu après cette annonce, Delphi a atteint le creux de la vague et semble à nouveau avoir en vue une action à 9-10 dollars. Il y a dix jours à peine, une tornade a frappé l’une des usines de la société en Caroline du Sud, causant d’importants dégâts. D’une certaine manière, l’entreprise a eu de la chance que ses clients ne commandent pas actuellement en raison de la pandémie. Le blocage de la production a donné à BorgWarner un répit pour pouvoir évaluer la meilleure façon de s’en remettre d’un point de vue opérationnel et financier.

En tant que chartistes, nous pensons que tous les incidents mentionnés ci-dessus (et leurs ramifications futures) ont déjà été reflétés dans le cours de l’action sur le tableau technique. Comme nous pouvons le voir ci-dessous, les actions se négocient actuellement à un niveau proche de leur plus bas de 2011. D’emblée, cela semble attrayant dans une perspective à long terme étant donné la croissance de l’EBIT au cours des 8 dernières années. Nous pouvons également voir que les divergences commencent à apparaître sur l’indicateur MACD ainsi que sur l’indicateur RSI. Voyons si ces signaux haussiers correspondent à l’évolution de certains des principaux indicateurs financiers de l’entreprise.

Du point de vue de la rentabilité, bien que la marge brute de BorgWarner soit inférieure à celle de l’industrie (20,6 % en 2019), sa marge de revenu net de 7,34 % la dépasse de loin. Bien que le revenu net de 746 millions de dollars de l’année dernière ait été nettement inférieur à celui de 2018, cela est principalement dû à la charge fiscale de 468 millions de dollars que l’entreprise a supportée l’année dernière.

La croissance des bénéfices est le principal moteur du prix des actions à Wall Street. La double attaque de BorgWarner, qui consiste à augmenter les ventes et à réduire les coûts, devrait favoriser la croissance des bénéfices à long terme. L’objectif de la direction est d’économiser (par la restructuration et la consolidation des entreprises ainsi que par les frais généraux) environ 140 millions de dollars de coûts bruts d’ici 2023.

Cette activité permanente sera un point d’attention permanent à l’avenir. En outre, sur le plan commercial, outre l’acquisition en cours de Delphi Technologies, qui améliorera considérablement son empreinte en matière de propulsion électrifiée, BorgWarner gagne également des marchés internationaux avec ses offres eTurbo. En fait, compte tenu du potentiel de croissance des marchés auxquels BorgWarner vend ses produits, nous pensons que les années à venir seront riches en possibilités de croissance.

En ce qui concerne la rémunération des actionnaires, la direction a versé 140 millions de dollars de dividendes l’année dernière et racheté 100 millions de dollars d’actions. Les flux de trésorerie disponibles ont facilement couvert tous ces paiements. Les rachats soutenus de ces dernières années feront bientôt passer le flottant sous les 200 millions, ce qui démontre une fois de plus la solidité des flux de trésorerie de BorgWarner ces dernières années. En outre, les fonds propres ont augmenté de près de 500 millions de dollars en 2019. Il suffit de dire que nous ne voyons aucun risque inhérent au dividende annuel (0,68 $) pour le moment.

En résumé, si l’on tient compte de l’évaluation actuelle de la société (multiple comptable de 1,2) ainsi que de ses flux de trésorerie importants (multiple de trésorerie/flux de 5,6), il est difficile de voir comment les actions ne vont pas gagner du terrain ici, étant donné les perspectives d’avenir de la société. Voyons ce que les chiffres du premier trimestre apportent sur les 5th de mai.

———————-

Le plan du Code d’élévation est simple. Être sans cesse à la recherche de configurations attrayantes par le biais de jeux de valeur, de swing ou de volatilité. Le fait de négocier un large éventail de stratégies nous permet de nous diversifier massivement, ce qui est essentiel. Nous avons commencé avec 100 000 dollars. Le portefeuille ne s’arrêtera pas avant d’avoir atteint 1 million de dollars.

Rejoignez-nous ici

———————–

Divulgation : Je suis/nous sommes long(e)s BWA. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.


Commencer à trader avec eToro