Le Méthodologie S&P 500 pour l’inclusion dans son indice vaut la peine d’être connu car être inclus dans le S&P 500 assure que les actions ont un acheteur par le biais des ETF de l’indice S&P 500 (SPY), (VOO), (IVV) et autres. L’achat d’actions sur le point d’être incluses dans le S&P 500 a toujours été une bonne stratégie de façade.

De l’autre côté de l’équation se trouvent les actions qui sont retirées de l’indice S&P 500. Vendre ces actions et ne pas s’accrocher à un perdant parmi les actions qui seront bientôt retirées de l’indice S&P 500 est une excellente idée pour éviter de souffrir davantage.

Le secteur de l’énergie est en difficulté et compte plusieurs entreprises dont les actions seront très probablement bientôt retirées du S&P 500. Vous devriez vendre ces actions maintenant, même si vous êtes en baisse. Si ces actions sont effectivement retirées de l’indice, elles se dirigeront très probablement vers le bas du puits.

Un aperçu des critères d’inclusion et de la méthodologie du S&P 500

La méthodologie des indices S&P Dow Jones comporte un ensemble de critères pour l’inclusion dans le S&P 500. Il existe toutefois une certaine flexibilité. Pour faire partie du S&P 500, une entreprise doit satisfaire à certains critères :

  • Domicile : Les entreprises américaines.
  • Cotation en bourse : Grande bourse américaine cotée.
  • Structure organisationnelle et type d’actions : Sociétés (y compris les sociétés de placement immobilier à capital fixe et à capital variable). Actions ordinaires.
  • Capsule de marché : Actuellement, 8,2 milliards de dollars
  • Viabilité financière : “La somme des résultats des quatre derniers trimestres consécutifs selon les principes comptables généralement reconnus (GAAP) (résultat net hors activités abandonnées) devrait être positive, tout comme le dernier trimestre. Pour les fonds de placement immobilier (FPI), la viabilité financière est basée sur les bénéfices GAAP et/ou les fonds provenant de l’exploitation (FFO), s’ils sont déclarés. Les FFO sont une mesure couramment utilisée dans l’analyse des FPI”.

Il existe deux autres critères d’inclusion dans le S&P 500 avec un facteur de pondération de la liquidité et des investissements, ainsi que plusieurs exceptions aux règles, dont une pour Berkshire Hathaway (BRK.A) (BRK.B).

En fin de compte, la plupart des actions sont retirées du S&P 500 pour violation de la limite du marché et affaiblissement de leur viabilité financière. Actuellement, le S&P a retardé son rééquilibrage prévu pour les raisons suivantes coronavirus La volatilité liée à la COVID-19. Le prochain rééquilibrage aura lieu bientôt.

La plaque de schiste souffre d’un rétrécissement

Rétrécissement

Comme je l’ai dit dans Enterrer le pétrole sans résurrection en vue et Le dernier vol des actionnaires du pétrole de schiste la zone de schiste est en phase terminale de déclin. Elle ne retrouvera plus jamais les records de production de 2019. Le schiste a Costanza-comme un rétrécissement.

Si le schiste ne disparaîtra pas de façon imminente, il est en phase de “ruissellement” de sa vie utile. Au cours des deux prochaines décennies, le schiste va passer du statut de principal producteur de pétrole américain à celui de goutte d’eau. Croyez-le ou non, voici pourquoi :

  • Le pétrole du Moyen-Orient est moins cher que le schiste.
  • Le pétrole conventionnel est moins cher que le schiste.
  • Les sables bitumineux et les puits offshore établis sont moins chers que le schiste.
  • Le prix du schiste ne fait qu’augmenter maintenant que tous les bassins de schiste ont été “classés”, c’est-à-dire que le pétrole facile a été foré en premier.

Et ce n’est que du côté de l’offre. Du côté de la demande, nous avons :

  • Le travail dans l’économie domestique, qui se développe de façon spectaculaire aujourd’hui, continuera probablement à croître même après la coronavirus La montée en puissance de COVID-19.
  • Les véhicules électriques arrivent en masse dans la deuxième moitié de la décennie et cela va réduire considérablement la demande de pétrole dans les années 2030.

Ainsi, le prix du pétrole, à moins d’une guerre au Moyen-Orient, ne devrait pas dépasser 40 dollars le baril dans les deux prochaines années en raison de la plus grande surabondance de pétrole jamais enregistrée. Seule une guerre importante au Moyen-Orient pourrait changer cela.

Voici mon équation offre/demande de pétrole, qui n’est pas très éloignée de celle de McKinsey et de plusieurs autres grandes sociétés d’analyse. J’en ai simplement fait mon cas de base. Le pétrole pourrait s’écouler plus rapidement, mais probablement pas plus lentement.

Pétrole KirkcastVous remarquerez que j’ai noté une baisse de la production pour cette année et l’année prochaine, mais elle ne semble pas aussi importante que les réductions annoncées par l’OPEP+. En fait, elle l’est. Les réductions de l’OPEP+ ne sont que d’environ 3mbd car elles sont basées sur les niveaux de production de 2018. Les petits caractères sont importants.

Alors, qu’en est-il des producteurs de schiste et des sociétés de services ? Demandez à George.

Vendre Helmerich & Payne (HP)

Helmerich & Payne “est le premier foreur non conventionnel américain” selon ses propres termes. Cela signifie du schiste. Et, comme indiqué plus haut, le schiste est dans un monde de souffrance. La société survivra, mais de façon beaucoup plus limitée.

Les revenus de la société ont atteint 2,67 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois. Il y a un mois, 65 % de leur flotte était sous contrat à durée déterminée, mais il est clair que les compagnies pétrolières au bord de la faillite vont probablement réduire leurs revenus ou du moins leurs tarifs. Le reste de la flotte n’a pratiquement pas de demande. Pour l’avenir, un chiffre d’affaires d’environ la moitié des 12 mois précédents dans les 12 prochains mois semblerait optimiste.

Helmerich fait ce qu’elle peut pour préserver le dividende, mais cela ne suffira pas pour lutter contre la petite empreinte de l’entreprise. Bien qu’elle ait un bilan décent selon les normes de l’industrie, elle a encore suffisamment de dettes pour défier une entreprise à faible revenu.

Là encore, Helmerich survivra en tant que petite entreprise dans une industrie plus petite. Il est même probable qu’elle retrouvera la rentabilité dans un an ou deux. Cependant, elle est loin de respecter la limite de marché exigée pour le S&P 500, qui est de seulement 1,8 milliard de dollars. Je m’attends à ce que Helmerich & Payne soit retirée du S&P 500 de façon imminente.

Vendre Apache (APA)

L’Apache est plus qu’un simple jeu de schiste, mais même ses atouts mondiaux n’ont rien de super excitant. Je m’attends en fait à ce qu’Apache soit racheté par une autre société, probablement une grande entreprise, à un prix inférieur au récent plancher. Comment en suis-je arrivé à cette conclusion ?

L’Apache a longtemps été une cible de prise de contrôle. Mais hélas, aucun prétendant n’a voulu payer la dot. Les actifs de la société en Mer du Nord et en Egypte sont déjà vendus au prix du feu. Les actifs égyptiens ont probablement besoin d’un autre acheteur qu’un major américain, car aucun n’opère en Égypte. Le major italien Eni (E) est une possibilité. Les actifs américains d’Apache sont mixtes, avec des actifs conventionnels, le Golfe du Mexique et le Permien en tête.

Si Exxon Mobil (XOM) ou Chevron (CVX) achètent Apache, ce sera principalement avec des actions. Une vente de l’Égypte imiterait la vente des actifs africains d’Occidental Petroleum (NYSE:OXY) à Total (TOT). Je pense que les actifs d’Apache valent quelque part entre 12 et 15 milliards de dollars pour une société qui les gère dans le but de maximiser les profits (et non la croissance). Avec une dette nette et un passif d’environ 13 milliards de dollars, cela signifie que le prix de l’OPA devrait se situer autour de zéro – ce qui signifie que le capital-investissement n’est pas vraiment un soumissionnaire. D’où une transaction à bas prix, principalement des actions d’une grande entreprise. C’est soit ça, soit la faillite à un moment donné.

Le plafond du marché d’Apache est maintenant inférieur à 3 milliards de dollars et ils n’ont pas été rentables depuis un certain temps. Il est presque certain qu’ils seront bientôt retirés du S&P. Et avec ce retrait, le prix de leur action tombera dans la zone de prise de contrôle que j’ai identifiée.

Vendre de l’énergie noble (NBL)

Le cours de l’action de Noble Energy a déjà sombré comme un bloc de béton dans l’océan. Il n’y a rien de mieux que le mini-rebondissement que nous venons de voir. Il y a tout juste six semaines, ils parlaient de rendre des sommes importantes aux actionnaires. L’entreprise a plus de 7 milliards de dollars de dettes et ses actifs, comme tous les actifs de l’autre entreprise, valent à peine leur dette.

En parcourant leurs avoirs, ils ont un sac à main comme Apache, qu’ils ont tous surpayé. Leurs avoirs en Méditerranée orientale ne permettront jamais d’exporter le gaz envisagé. Alors qu’Israël bénéficiera d’une énergie moins chère, le Léviathan ne sera pas un générateur de profit majeur pour Noble. Les actifs ouest-africains ne seront jamais pleinement développés en un million d’années. Leurs actifs américains ont une certaine valeur au Texas, mais leurs actifs du Colorado auront du mal à obtenir une offre. Là encore, toutes les offres s’inscrivent dans le contexte d’une société qui cherche à faire de l’argent, et non à se développer pour le plaisir de la croissance comme c’est le cas pour la plupart des sociétés en question.

Noble n’est pas rentable, l’est depuis plus d’un an et sa capitalisation boursière a été ramenée à 3,4 milliards de dollars. Dites adieu à la S&P et à l’afflux d’ETF.

Vendre National Oilwell Varco (NOV)

National Oilwell Varco est une société de forage et de services qui était l’une des préférées de Jim Cramer à l’époque. Vous ne l’entendez pas s’écraser maintenant !

Cramer NOVOK, regardons quelques tableaux mis à jour…

Celle-ci est constituée de dépenses opérationnelles. Il raconte une histoire puissante.

NOVEt voici le prix actualisé de l’action de la société depuis le 22 mars 2018 :

Tableau des prix NOVCe qui est important concernant le S&P, c’est que National Oilwell Varco a maintenant une capitalisation boursière de 4,4 milliards de dollars et n’a pas été rentable depuis des années. Le bilan de l’entreprise est limite et peut-être que cela les maintient un peu plus longtemps dans le S&P. Je ne prendrais pas le risque, cependant, ils ont très peu de chances d’éviter une nouvelle contraction.

Découvrez comment notre équipe peut vous aider à battre les marchés dans les cycles de hausse et de baisse. Nous étions une grosse caisse avant le Crash du coronavirus et depuis, ils font la cueillette des cerises. Obtenez nos Perspectives et plans de match trimestriels, ainsi que les livres des ETF et des graphiques boursiers avec un essai gratuit.

Message direct du fondateur de MoSI, Kirk Spano, via son profil pour recevoir votre 1ère année avec Marge de Sécurité Investissement pour 1/2 prix à seulement 249,50 $. En termes simples “demi-tarif” dans la ligne objet pour recevoir une offre envoyée à vos paramètres d’abonnement dans votre profil en haut à droite de Seeking Alpha.

Divulgation : Je n’ai/nous n’avons aucune position sur les actions mentionnées et je ne prévois pas d’en prendre dans les 72 heures à venir. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.

Divulgation supplémentaire : Je pourrais ouvrir une position courte dans l’une de ces entreprises dans les semaines à venir. — Le vendredi matin, j’organise un webinaire pour les lecteurs de Seeking Alpha. Voir mon blog pour plus de détails. — Je possède un investissement enregistré mais je publie séparément de cette entité pour les investisseurs bricoleurs. Les informations, opinions, recherches ou réflexions présentées ne sont pas des conseils spécifiques car je n’ai pas une connaissance complète de votre situation. Tous les investisseurs doivent prendre un soin particulier à considérer le risque, car tout investissement comporte un potentiel de perte. Il peut être dans votre intérêt de consulter un conseiller en investissement avant de procéder à une transaction ou à un investissement.


Commencer à trader avec eToro