À l’heure où l’environnement est détérioré par les emballages en plastiques et synthétiques, les grandes et les petites entreprises, les ménages et des milliards d’institutions sont nombreux à se tourner vers le packaging écologique. Il faut dire que l’emballage synthétique procure un effet négatif non seuleent sur les écosystèmes mais également sur la santé humaine. Cette nouvelle prise de conscience des producteurs d’emballage et même des consommateurs les poussent à adopter de nouvelles stratégies pour utiliser de plus en plus l’emballage écologique.

En effet, de plus en plus de consomateurs demandent des emballages moins nocifs pour leur achat. Unilever annonnce d’ailleurs qu’ « un tiers des consommateurs choisissent aujourd’hui d’acheter auprès de marques qui agissent dans dans un intérêt social ou environnemental ». Une étude publiée par Tandberg tend également à rapppoter que ce serait même la moitié des consommateurs dans le monde qui se sentent concernés.

Si vous lancer ainsi votre business, il serait plu qu’intéressant de miser sur ce type de packaging pour vos produits. Voici un petit guide des dernières tendances en la matière.

Qu’est-ce qu’un packaging écologique ?

bouteille papier
Bierre Carlsberg en bouteille papier

Le packaging écologique est également appelé emballage vert ou emballages durables. Il s’agit d’emballages, de sacs et de conditionnement de produits, fabriqués à partir de matériaux biodégradables ou recyclés comme le plastique et la mousse de polystyrène.

Les techniques de fabrication de ce packaging sont élaborées de manière plus responsable de l’environnement, par exemple en diminuant la consommation d’énergie pour réduire les impacts nocifs des emballages sur l’environnement. Les processus de fabrication écologiques prennent des mesures pour réduire leur puissance et diminuer le nombre d’émissions de gaz à effet de serre qu’ils produisent.

Les matériaux biodégradables et recyclables utilisés dans la fabrication de packaging écologique peuvent prendre différentes formes : les bioplastiques ou plastiques d’origine végétale, les papiers et plastiques recyclés, les produits post-consommation (les sacs en vrac recyclés).

Pourquoi choisir le packaging écologique ?

Déchet emballage

Les emballages contribuent à une quantité étonnante de 77,9 tonnes de déchets solides municipaux par an, soit près de 30 % de la quantité totale de déchets, contre 65 % de tous les déchets ménagers. Ils contribuent également aux coûts élevés des marchandises et de l’élimination des déchets.

Pour toutes ces raisons, de nombreux consommateurs déclarent investir sérieusement dans des emballages respectueux de l’environnement. Heureusement, il existe une mesure simple que les entreprises peuvent prendre pour aider l’environnement et donner aux acheteurs soucieux de l’environnement ce qu’ils veulent : investir dans le packaging écologique ou les emballages verts.

Ce type de packaging est abordable et pratique. Il offre une variété d’avantages à la fois pour les consommateurs, pour les producteurs et pour la planète.

Les avantages de l’utilisation du packaging écologique

packaging ecolgique

Les avantages de l’utilisation du packaging écologique sont nombreux, mais surtout importants.

  • Ce type packaging favorise la diminution de la dépendance aux combustibles fossiles. Les emballages verts s’efforcent d’utiliser le moins d’énergie fossile possible pour réduire l’empreinte carbone de la fabrication des emballages.
  • L’utilisation réduite des ressources naturelles est également importante. En concevant des emballages minimalistes, les fabricants d’emballages verts contribuent à réduire la consommation de ressources naturelles sur notre planète pour les générations futures. Plus nous pouvons recycler de matériaux post-consommation, moins nous gaspillons d’énergie et de ressources pour créer de tout nouveaux emballages. Les produits recyclés utilisent moins d’eau et moins d’énergie que leurs tout nouveaux cousins. Les emballages verts s’efforcent souvent d’atteindre des objectifs tels que l’utilisation à 100 % de produits en papier recyclé post-consommation et de plastiques recyclés.
  • Les méthodes de fabrication du packaging écologique sont plus économes en énergie. Au lieu de dépendre des combustibles fossiles, les emballages verts s’efforcent d’utiliser une énergie alternative, telle que l’énergie éolienne ou solaire.
  • L’utilisation accrue de ressources renouvelables est priorisée. Au lieu d’utiliser du papier issu de l’abattage d’arbres, par exemple, certains fabricants d’emballages verts utilisent à la place du papier issu de fibres agricoles. Les emballages en plastique, en particulier, sont notoirement nocifs pour la vie marine. L’utilisation de sources alternatives d’emballage permet d’atténuer ces conditions malheureuses.

Les différents types de packaging écologique

sac ecologique

Il existe différents types de packaging écologique :

  • Une des formes les plus connues est sans doute les emballages intégrant des ressources renouvelables. La cellulose, par exemple, issu de la pâte de bois, est une alternative intéressante aux polymères dérivés du pétrole.
  • Le biomatériau à base d’amidon est également une alternative intéressante. Il englobe les emballages avec additifs qui sont principalement des matériaux biodégradables, oxo-dégradables et photodégradables. Ces derniers aident l’emballage à se biodégrader plus rapidement et à réduire l’accumulation de déchets d’emballage.
  • Le packaging écologique fabriqué avec des matériaux recyclables vient ensuite avec des matériaux familiers tels que le carton, le plastique et les métaux.
  • Le plus intéressants des dernières innovations du genre sont les matériaux compostables. Il s’agit notamment des matériaux comme les bols en fibres moulées compostables que certains restaurants rapides et décontractés offrent désormais à leurs clients. Fibre de bambou, fibre de coco et beaucoup d’autres alternatives tout aussi intéressantes sont dans cette liste.

Les emballages verts s’efforcent de réduire la quantité d’emballages par produit qu’ils contiennent. Même si les fabricants ne peuvent pas changer le type de matériau utilisé dans leur emballage, ils peuvent prendre des mesures pour optimiser l’emballage en réduisant la quantité de matériau utilisé pour le fabriquer.

Les matériaux utilisés dans le packaging écologique

bol fruit en papier

Plusieurs matériaux ecoresponsables disponible dans l’environnement peuvent être utilisés dans la fabrication de packaging écologique.

Le biomatériau à base d’amidon

Les emballages à base de fécule de maïs, en particulier, ont connu un regain d’intérêt remarquable au cours de la dernière décennie. Bien qu’il ait de nombreuses propriétés similaires à celles du plastique, les emballages à base de fécule de maïs dérivent du maïs et sont beaucoup plus écologiques que les emballages en plastique.

Ce matériau est polyvalent dans ses applications. Les fabricants peuvent l’utiliser pour développer l’embouteillage de soda, par exemple, ou pour fabriquer des matériaux d’emballage en vrac. Dans de nombreux parcs nationaux, les hôtels et les chalets utilisent des conteneurs biodégradables à base de maïs pour stocker leurs équipements.

Autres biomatériaux d’origine végétale

L’acide polylactique est un plastique biodégradable fabriqué à partir d’acide lactique. Il peut être utilisé à la place du plastique traditionnel à base de pétrole et provient généralement de déchets agricoles, notamment de l’amidon végétal de maïs, de canne à sucre ou de pulpe de betterave.

Un autre type de produit d’emballage à base de plantes est le biomatériau végétal de Coca-Cola, PlantBottle, qui est un type de biomatériau à base de canne à sucre. Bien que PlantBottle date de 2009, son matériau à l’époque n’était qu’à 30 % d’origine végétale. Depuis 2015, 100 % de l’emballage PlantBottle est dérivé de la canne à sucre.

Pepsi a également une bouteille 100 % végétale qu’elle a commencé à utiliser en 2011. La firme multiationale fabrique son modèle à partir de panic raide, d’écorce de pin, d’enveloppes de maïs et d’autres matériaux naturels. Ces modèles à base de plantes sont entièrement recyclables et se dégradent beaucoup plus rapidement que leurs ancêtres en plastique à base de pétrole.

L’arachide biodégradable

Plusieurs autres villes européennes et américaines ont instauré une interdiction sur les produits en mousse, dont la fabrication utilise généralement du polystyrène plutôt que de la mousse de polystyrène. L’interdiction couvre les emballages à double coque à usage unique du type utilisé pour certains contenants à emporter. Elle régit également les matériaux tels que l’emballage des cacahuètes et des assiettes, tasses et bols en mousse.

Pour combler le vide, les entreprises se sont tournées vers des sources alternatives, notamment les arachides d’emballage biodégradables. Les arachides d’emballage biodégradables proviennent de substances naturelles telles que l’amidon et le blé. Ils sont légers et peu coûteux, et ils ne nuiront pas à la vie marine s’ils se retrouvent dans les rivières, les lacs ou les océans.

Le papier à bulles ondulé

Le papier bulle traditionnel est amusant à faire éclater, mais comme il s’agit de plastique non biodégradable, il est moins amusant pour l’environnement lorsqu’il finit dans les décharges. Récemment, de nombreuses entreprises se sont tournées vers une alternative : le papier bulle en carton ondulé. Le papier bulle ondulé n’est autre que du carton ondulé, rainuré pour créer une surface de rembourrage, puis réutilisé comme emballage de protection pour les matériaux fragiles.

Les champignons

Bien que cela puisse ressembler davantage à un emballage aventureux que vous pourriez trouver dans un restaurant végétalien, l’emballage à base de champignons a fait ses preuves dans les applications d’emballage commercial. Ikéa et Dell, utisent, d’ailleurs déjà des cartons conçus à base de mycellium, un champignon. D’aileurs ce Mushroom Packaging ou Myco Foam a remplacé leur emballage traditionnel depuis 2016. L’emballage en champignons utilise des déchets agricoles réunis dans un emballage de mycélium ou de racines de champignons. Il est hautement biodégradable et respectueux de l’environnement.

En Espagne par exemple, un projet pour transformer les eaux usées des producteurs de jus de fruits en emballages est en cours… Cette étude, toujours en laboratoire, pour la fabrication de phbottle vise à transformer les microorganismes issus de ces dechets de fruits grace à la fermentation en fibre de celluloses.

Le carton et le papier recyclés

Le papier et le carton recyclés ont encore beaucoup à offrir. La plupart sont issus de sources durables ou fabriqués à partir de matériaux 100 % recyclés. Ces matériaux sont d’excellents choix pour leur biodégradabilité et leur faible impact sur l’environnement.

Les plastiques recyclés post-consommation

Bien que les plastiques recyclés à 100 % post-consommation ne soient pas biodégradables, ils aident toujours l’environnement en réduisant le besoin de générer de nouveaux plastiques à partir du pétrole, ce qui coûte cher en énergie, en émissions de carbone et en gaz à effet de serre. Là où les emballages en biomatériaux ultramodernes ne sont pas une option, les plastiques recyclés post-consommation offrent une alternative respectueuse de l’environnement.

Les tissus organiques et les produits remis à neuf

Les tissus biologiques, comme le chanvre, le lin, le coton recyclé et même les feuilles de palmier, de bananier et d’ananas peuvent remplacer les sacs et contenants en plastique. Ces matériaux se biodégradent en 100 jours, au lieu des 500 à 1 000 ans estimés pour les sacs en plastique, ils sont donc incroyablement écologiques. Les produits remis à neuf, quant à eux, comprennent les sacs en vrac recyclés, qui font l’objet d’un contrôle qualité minutieux avant d’être transmis aux nouveaux consommateurs. Ils réduisent les déchets en réutilisant d’anciens produits qui ont encore beaucoup de vie et de valeur.

 

Commencer à trader avec eToro