Malgré les confirmations reçues par les autorités chinoises et américaines que des dialogues entre des fonctionnaires des deux pays vont avoir lieu cette semaine, les hausses des tarifs douaniers précédemment annoncées viennent d’être appliquées ce dimanche. Les marchés avaient pourtant rebondi en prévision d’une rencontre entre les dirigeants en septembre et s’attendaient à un assouplissement des positions respectives. Ainsi, de nouveaux produits d’importation viennent encore d’être surtaxés par les deux partenaires commerciaux.

Donald Trump est d’ailleurs plus engagé que jamais à poursuivre sa politique protectionniste à l’égard du commerce américain. Dans l’un de ses tweets, il prône l’intérêt de limiter la dépendance des entreprises US par rapport à leurs fournisseurs chinois.

L’escalade commerciale persiste entre Washington et Pékin

Dans l’attente d’une rencontre prévue entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping vers la fin du mois de septembre, la guerre commerciale entre les deux pays ne dévoile aucune trêve. Jeudi, des délégations des deux grandes puissances entameront les préparatifs à ce rapprochement. Néanmoins, les taxes douanières annoncées par Pékin sur 75 milliards de produits d’importation américaine ont bel et bien été appliquées depuis dimanche.

La Chine et les USA appliquent les nouveaux tarifs

En fonction des produits d’importation américaine, la Chine vient de mettre en vigueur 5 à 10% de taxes supplémentaires, pour un total de 75 milliards USD de marchandises. Au total, 5000 produits sont concernés par cette mesure, mais seulement 1 700 d’entre eux viennent d’être surtaxés dimanche. Les autres 2 300 produits américains seront également intégrés par cette hausse des tarifs à partir du 15 décembre. Cette mise en application en deux vagues successives rejoint la même initiative américaine.

En effet, sur les 300 milliards de dollars de produits chinois importés aux USA qui ont subi la dernière menace douanière de Trump, seulement un total de 125 milliards de dollars d’importations a été surtaxé à 15%. Ce nouveau tarif sera appliqué aux 275 milliards de dollars de produits chinois importés restants au mois de décembre.

Actuellement, les produits déjà imposés incluent des articles vestimentaires, et électroniques comme les casques bluetooth et les montres connectées. L’objectif du président américain par l’entrée en vigueur de ces taxes est de réduire l’énorme déficit commercial américain de l’année dernière. Il juge ainsi que les entreprises américaines doivent réduire leurs volumes d’approvisionnement auprès de la Chine et privilégier une politique de fabrication sur place, sur le territoire US. Il assimile même cela au respect des droits américains.

De son côté, la Chine est déterminée à ne pas céder face aux pressions commerciales de Donald Trump. L’application des taxes chinoises démontre même que Pékin ne croit pas en l’avenir durable d’un accord avec Trump, même si la République Populaire de Chine a déclaré vouloir régler le conflit dans le calme.

Que peut-on espérer d’une rencontre entre les dirigeants américains et chinois ?

Vers la fin du mois de septembre, Donald Trump et Xi Jinping ont prévus de se rencontrer pour trouver les termes d’un nouvel accord commercial. Cette semaine, des fonctionnaires des deux grandes puissances vont également être amenés à trouver les bonnes conditions à mettre en place pour que cette rencontre puisse avoir lieu et faire émerger une solution.

La Chine a toutefois déjà émises ses conditions et a demandé à ce que Trump fasse le premier pas en annulant les dernières taxes. Elle a également demandé que le président américain cesse ses pratiques douanières injustes et illégales. Ce dernier n’a pas répondu à ces requêtes, mais a confirmé que les discussions avec Pékin sont toujours en cours en vue de la rencontre fin septembre. Néanmoins, il s’avère que les positions des deux pays soient restées inchangées et puissent rendre difficile cette organisation.

La Chine émet de fortes critiques à l’encontre de Donald Trump

En plus des droits de douanes de 5 à 10% sur les 300 milliards de produits chinois importés aux USA, Donald Trump a également relevé les anciens tarifs déjà appliqués sur 250 millions USD de produits à 25% et 30% le 23 août. Cette décision survient après la déclaration chinoise de taxer 75 millions USD de produits américains.

Selon l’une de ses déclarations, il est décidé à ne plus permettre à la Chine d’escroquer les Etats-Unis. Ainsi, Donald Trump veut relancer la compétitivité industrielle américaine. Jugée trop dépendante de l’industrie chinoise par le président américain, les entreprises US vont devoir payer plus cher leurs importations sur les smartphones, consoles de jeu et ordinateurs portables à partir du 15 décembre. Ces produits entrent dans le cadre de la taxation à 15% appliquée depuis dimanche, mais dont l’entrée en vigueur est reportée pour éviter de nuire aux entreprises américaines, comme Apple, à l’approche des fêtes de fin d’année.

De son côté, la presse chinoise, qui est soumise au régime socialiste actuel de l’Empire du Milieu, dénigre les agissements de Trump. Elle souligne que ces derniers sont des comportements de brutes d’école et ne permettront pas aux USA de retrouver sa grandeur, telle que le président américain spécifie actuellement dans son slogan.

Commencer à trader avec eToro