Les manœuvres de Trump sont actuellement considérées comme étant les principaux freins à la mise en place d’un accord commercial entre les USA et la Chine. Cette dernière a perdu confiance en la volonté du président américain à réellement vouloir mettre un terme à la guerre commerciale qui oppose les deux premières puissances économiques.

En effet, le gouvernement de la République Populaire de Chine considère que les mesures et le comportement de Trump ne font qu’envenimer la situation, au lieu d’aller dans la voie de l’apaisement. Les dernières menaces douanières à l’encontre des 300 milliards de dollars de produits chinois importés par les entreprises américaines ont en effet initié une escalade sans précédent dans le conflit commercial.

Trump, Pékin ne compte plus sur le président américain pour négocier un accord commercial

Les pressions basées sur les tarifs douaniers sont les armes de prédilection de Donald Trump pour contraindre les autres pays à accepter ses conditions. Cette stratégie n’est pourtant perçue par personne comme étant une base de négociation constructive. Au contraire, les répercussions économiques de tels procédés peuvent se répercuter gravement sur les pays concernés, mais aussi les USA. Le conflit qui oppose la Chine aux Etats-Unis pèse même sur la croissance économique mondiale et les marchés boursiers sont les premiers à en faire la preuve.

Pékin juge peu encourageant de négocier avec Donald Trump

L’atteinte d’un accord entre Pékin et Washington semble maintenant n‘être plus accessible, tant la situation est devenue tendue entre les deux pays. Selon les déclarations de Pékin, Trump a voulu en arriver à une escalade de la guerre commerciale pour contraindre la FED à adopter une politique monétaire plus souple. Si la banque centrale américaine effectue maintenant des réductions massives de ses taux d’intérêt, le président américain pourrait effectivement faire un pas dans les négociations commerciales avec les autorités chinoises. Il semble cependant que celles-ci ne soient plus du tout motivée par la signature d’un accord avec Trump.

En effet, les membres du gouvernement de la République Populaire de Chine auraient trop peur de conseiller le président chinois Xi Jinping à se conformer à un accord que le président américain pourrait rompre à tout moment. Les dernières actions de celui-ci semblent en effet démontrer qu’il peut changer d’avis à tout moment et user de manœuvres politiques et commerciales peu soucieuses de l’éthique et des intérêts communs.

Une escalade de la guerre commerciale Chine-USA a été atteinte

On peut citer, par exemple, sa déclaration à reporter les nouveaux tarifs douaniers sur les 300 milliards de dollars de produits chinois non-encore taxés, mais en parallèle, 40 filiales de Huawei ont été également bannies du marché commercial américain. Pékin a répliqué à cette manœuvre par de nouveaux tarifs sur 75 milliards de produits américains, tout en laissant déprécier sa monnaie sous un seuil jamais encore atteint jusqu’ici. Cette manœuvre a permis aux autorités chinoises de démontrer qu’elles disposaient également d’armes redoutables dans ce conflit.

Par ailleurs, alors que les tarifs ont augmenté de part et d’autres, les représentants de la République Populaire de Chine ont interpellé Trump pour que ce dernier stoppe ce genre de manœuvre, sous peine qu’il en subisse toutes les conséquences. Cependant, les tarifs douaniers sur les produits chinois ont encore augmenté.

La crédibilité de Trump en très mauvaise posture

Le dernier sommet du G7 qui a eu lieu à Biarritz avait permis d’espérer un rapprochement entre les deux premières puissances. A ce titre, le président américain Donald Trump avait déclaré que des conversations téléphoniques récentes avec la Chine démontraient que cette dernière est prête à réaliser une entente commerciale. Cette affirmation a cependant été démentie par les autorités chinoises.

La Chine compte renforcer sa position dans la guerre commerciale avec les USA

La guerre commerciale qui l’oppose aux USA menace l’économie chinoise qui démontre depuis un certain temps des signes de ralentissement. Néanmoins, Pékin insiste sur le fait qu’elle ne cèdera pas face aux pressions américaines. Par ailleurs, Geng Chuang, le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinoises a souligné le fait que les échanges téléphoniques mentionnés par Donald Trump n’ont pas eu lieu.

Néanmoins, le fait est que l’annonce du président américain, concernant une entente commerciale imminente suite à ses deux conversations au téléphone avec son homologue Xi Jinping, ont fait remonter les cours des actions boursières. L’agence de presse chinoise Xinhua a également insisté sur le fait que la Chine n’a pas encore cédé aux pressions américaines et n’envisage pas de céder. Shuang a également déclaré que la Chine compte d’abord sur Trump pour privilégier des négociations calmes et rationnelles. Il invite également le président américain à stopper les sanctions douanières sur les produits chinois, qu’il connote par ailleurs de mauvaises pratiques qui ne permettent pas d’établir les bonnes conditions à une négociation respectueuse des intérêts communs.

Les intimidations de Trump concernant la gestion des manifestations ayant lieu à Hong Kong sont également perçues par les autorités chinoises comme une ingérence des USA. Ce dernier conditionne en effet la réussite des négociations commerciales à la manière dont Pékin gère les mouvements pro-démocrates dans cette cité financière semi-autonome.

Commencer à trader avec eToro