Avant-propos

En complément de cet article, veuillez noter que Kiplinger a publié un diaporama en ligne détaillant les 64 aristocrates du Dividende S&P et appelant les sept nouveaux membres pour 2020. L’article est intitulé 64 meilleures actions à dividendes sur lesquelles vous pouvez compter en 2020. Vous le trouverez ici écrit par Dan Burrows, un rédacteur en chef collaborateur.

Alors que plus de la moitié de cette collection de 64 Aristocrates du S&P 500 est trop chère pour justifier leurs maigres dividendes, les deux tiers des 15 Chiens des aristocrates les plus rentables valent le coup d’œil. Ce mois-ci, neuf de ces 15 sont à la hauteur de l’idéal qui consiste à montrer les dividendes annuels d’un investissement de 1 000 dollars dépassant leur prix par action. Trois autres affichent des prix inférieurs de 10 dollars à cet objectif.

Dans le marché actuel, en pleine récession, neuf (XOM, T, BEN, PBCT, O, AMCR, LEG, NUE et ADM) des 15 actions Aristocrates à dividendes S&P 500 les plus performantes ont pu retrouver leur juste valeur, leur rendement annuel (à partir de 1 000 dollars investis) atteignant ou dépassant leur prix à la fin de l’année.

Dans le sillage du plongeon des Ides de mars, le moment est venu d’acheter des chiens aristocrates à haut rendement… à moins qu’une autre grosse baisse des prix ne se profile à l’horizon.

Conclusions exploitables (1-10) : Les analystes prévoient des gains nets de 18,47% à 48,87% pour les aristocrates d’ici mai 2021

Quatre des dix premiers aristocrates en termes de rendement ont été vérifiés comme faisant partie de ces dix premiers gagnants pour l’année à venir sur la base des prix cibles d’un an des analystes. (Ils sont teintés en gris dans le graphique ci-dessous.) Ainsi, cette prévision de mai basée sur le rendement pour les aristocrates classés par les courtiers était précise à 40%.

Les projections basées sur les rendements estimés des dividendes de 1 000 dollars investis dans chacune des actions les plus performantes et leurs prix cibles médians agrégés sur un an, tels que rapportés par YCharts, ont créé les points de données 2020-21. Remarque : les prix cibles sur un an des analystes isolés n’ont pas été appliqués. 10 transactions probables génératrices de profits projetées jusqu’au 24 avril 2021 l’ont été :

Source : YCharts.com

Le Federal Realty Investment Trust (FRT) a été projeté à 488,66 dollars nets, sur la base d’une estimation du prix cible médian de 20 analystes, plus les dividendes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque de 7 % inférieur à celui du marché dans son ensemble.

General Dynamics Corp. (GD) a été projetée à 404,51 dollars nets, sur la base de la médiane des estimations de prix cibles de 19 analystes, plus le dividende annuel estimé, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque supérieur de 18 % à celui du marché dans son ensemble.

Chubb Ltd. (CB) a été projetée pour un montant net de 331,05 dollars sur la base des dividendes, plus la médiane des estimations cibles de 22 courtiers, moins les frais de transaction. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque inférieur de 17 % à celui du marché dans son ensemble.

Emerson Electric (EMR) a été projeté à 326,05 dollars nets, sur la base d’une médiane des estimations cibles de 21 analystes, plus les dividendes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque inférieur de 36 % à celui du marché dans son ensemble.

Archer-Daniels-Midland (ADM) a été projeté pour un montant net de 310,91 $ sur la base des dividendes, plus la médiane des estimations de prix cibles de 13 analystes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était sujette à un risque supérieur de 2 % à celui du marché dans son ensemble.

V.F. Corp. (VFC) a réalisé un bénéfice net de 262,14 dollars sur la base d’une estimation du prix cible médian provenant de 27 analystes, plus les dividendes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque de 27 % supérieur à celui du marché dans son ensemble.

La société Raytheon (RTN) a été projetée à 260,11 dollars nets, sur la base d’une estimation du prix cible médian de 22 analystes, plus les dividendes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque de 42 % supérieur à celui du marché dans son ensemble.

AT&T Inc. (T) a été projetée pour un montant net de 232,67 $, sur la base des dividendes, plus la médiane des estimations de prix cibles de 13 analystes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque inférieur de 24 % à celui du marché dans son ensemble.

Aflac Inc. (AFL) a été projetée pour un montant net de 200,29 $, sur la base des dividendes, plus la médiane des estimations de prix cibles de 19 analystes, moins les frais de courtage. Le nombre bêta a montré que cette estimation était soumise à un risque de 6 % inférieur à celui du marché dans son ensemble.

Amcor plc (AMCR) devait rapporter 184,74 dollars, sur la base des estimations de prix cibles de six analystes, plus le dividende annuel, moins les frais de courtage. Un numéro bêta n’était pas disponible pour AMCR.

Le gain net moyen en termes de dividende et de prix a été estimé à 30 % sur 10 000 dollars investis comme 1 000 dollars dans chacune de ces 10 actions. Le bêta moyen a montré que ces estimations étaient soumises à un risque égal à celui du marché dans son ensemble.

source : dogbreedplus.com

La règle des chiens de dividende

Les actions ont gagné le surnom de « chien » en présentant trois traits : (1) ils payaient des dividendes fiables et répétitifs, (2) leurs prix chutaient là où (3) le rendement (dividende/prix) augmentait plus que leurs pairs. C’est ainsi que les actions ayant le rendement le plus élevé dans une collection ont été appelées « chiens ». Plus précisément, il est préférable de les appeler « outsiders », même s’ils sont « aristocrates ».

64 aristocrates de dividendes d’ici mai Cibles des courtiers

Source : us.spindices/YCharts.com

Cette échelle de hausse (ou de baisse) estimée par les courtiers pour les prix des actions fournit une échelle de popularité du marché. Note : aucune couverture par les courtiers ou une couverture par un courtier a produit un score de zéro sur l’échelle ci-dessus. Cette échelle peut être considérée comme une composante émotionnelle par opposition au rapport ci-dessous, qui est strictement monétaire et objectif et qui est axé sur le rendement des dividendes/prix. Comme indiqué ci-dessus, ces scores peuvent également être considérés comme contradictoires.

64 aristocrates de dividendes en mai

Source : us.spindices/YCharts.com

Conclusions exploitables (12-21) : 10 Haut Les actions par rendement sont les chiens de mai du dividende Aristocrates

Les 10 premiers aristocrates sélectionnés 4/24/20 par rendement représentaient six des 11 secteurs de Morningstar. Deux énergie ont été placés en première et sixième position, Exxon Mobil (XOM) [1]et, Chevron (CVX) [6]. En deuxième position se trouve AT&T, Inc. [3]le seul les services de communication dans le top 10.

Deux les services financiers les entreprises se sont classées troisième et cinquième, Franklin Resources Inc. (BEN) [3]et People’s United Financial Inc (PBCT) [5]. Suivent, en quatrième et huitième position, les deux l’immobilier représentants, Federal Realty Investment Trust [4]et Realty Income Corp (O) [8]

Un soins de santé représentant dans les dix premiers, s’est classé septième, AbbVie (ABBV) [7]. Ensuite, deux représentants consommateurs cycliques placé en neuvième et dixième position, Amcor plc [9]et Leggett & Platt Inc (LEG) [10]pour compléter le top 10 de S&P Dividend Aristocrats en termes de rendement pour le mois de mai.

Source : YCharts.com

Conclusions exploitables : (22-31) 10 aristocrates ont montré de 14,68% à 43,81% de bons résultats jusqu’en mai 2021 ; (32) Les mauvais résultats sont prévus pour un perdant de 2,28

Pour quantifier les classements des meilleurs rendements, les estimations de la médiane des prix cibles des analystes fournissent une mesure du potentiel de hausse du « sentiment du marché ». Ajoutées aux simples mesures de rendement élevé, les estimations de prix médians cibles des analystes sont devenues un autre outil pour dénicher les bonnes affaires.

Les analystes estiment que les cinq aristocrates les plus riches en rendements et les moins chers en dividendes seront désavantagés de 30,44% jusqu’en mai 2021

Dix aristocrates de premier plan ont été abattus au rendement pour leur mise à jour mensuelle. Le classement a été établi sur la base des résultats de rendement (dividende/prix) vérifiés par YCharts.

Source : YCharts.com

Comme indiqué ci-dessus, les dix premiers aristocrates sélectionnés 4/24/20 présentant les rendements de dividendes les plus élevés représentaient six des onze secteurs du programme Morningstar.

Conclusions exploitables : Les analystes ont estimé que les cinq plus bas prix parmi les 10 Rendement le plus élevé Les aristocrates du dividende (33) délivrent 13,11% Vs. (34) 18.84% Gains nets par All 10 par Mai 2021

Source : YCharts.com

Les analystes ont prédit que les 5 000 dollars investis dans chacune des cinq actions les moins chères des dix premiers chenils Dividend Aristocrats en termes de rendement devraient permettre de réaliser un gain de 30,44 %, soit MOINS que les 5 000 dollars investis dans les dix premiers chenils. La huitième action la moins chère du classement des Aristocrates en termes de rendement, Federal Realty Investment Trust, devrait générer le meilleur gain net, soit 48,87 %.

Source : YCharts.com

Les cinq aristocrates les moins chers du 24 avril étaient les plus rentables : Amcor plc, People’s United Financial Inc, Franklin Resources Inc, AT&T, Inc, et Leggett & Platt Inc, avec des prix allant de 8,42 à 29,88 dollars.

Les cinq aristocrates les plus chers du 27 mars étaient : Exxon Mobil, Realty Income, Federal Realty Investment Trust, AbbVie et Chevron, dont les prix variaient entre 43,73 et 87,01 dollars.

Cette distinction entre cinq chiens de dividende à bas prix et le champ général des 10 reflète la « méthode de base » de Michael B. O’Higgins pour battre le Dow Jones. L’échelle des gains projetés basée sur les cibles des analystes a ajouté un élément unique de « sentiment du marché » mesurant le potentiel de hausse. Cela équivalait ici et maintenant à attendre un an pour savoir ce qui pourrait se passer sur le marché. La prudence est de mise, car les analystes ne sont historiquement précis qu’à hauteur de 20 à 80 % sur la direction du changement et à peine 0 à 20 % sur le degré de changement.

Les estimations des gains et pertes nets ci-dessus n’ont pas tenu compte des problèmes fiscaux étrangers ou nationaux résultant des distributions. Consultez votre conseiller fiscal pour connaître la source et les conséquences des « dividendes » provenant de tout investissement.

Les actions énumérées ci-dessus ont été suggérées uniquement comme points de référence possibles pour votre processus de recherche d’achat ou de vente d’actions pour chiens Dividend Aristocrats. Il ne s’agissait pas de recommandations.

Les graphiques et les tableaux ont été compilés par Rydlun & Co, LLC à partir de données provenant www.indexarb.com, YCharts.com, finance.yahoo.com, analyste prix cible moyen par YCharts. Photo du chien : dogbreedplus.com

 

Découvrez l’histoire complète du S&P500 et de son dividende « plus sûr

Cliquez ici pour vous abonner à The Dividend Dogcatcher. Obtenez plus d’informations, le suivi de cet article et un essai gratuit de deux semaines.

Attrapez un chien sur Facebook À 8h45, chaque jour de bourse sur Facebook/Dividend Dog Catcher, une vidéo en direct de Fredrik Arnold met en évidence un candidat au portefeuille dans le L’émission quotidienne sur les dividendes de l’Underdog !

Des racines pour l’outsider. Commenter ci-dessous tout téléscripteur de titres pour le rendre éligible à mon prochain rapport de suivi de l’AF.

Divulgation : Je suis/nous sommes long(e)s T. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.

Divulgation supplémentaire : Avertissement : Cet article est destiné à des fins d’information et d’éducation uniquement et ne doit pas être interprété comme constituant un conseil en investissement. Rien de ce qui y est contenu ne constitue une sollicitation, une recommandation ou une approbation d’acheter ou de vendre un titre quelconque. Les prix et les rendements des actions dans cet article, sauf indication contraire, sont indiqués sans tenir compte des frais, commissions, taxes, pénalités ou intérêts dus à l’achat, la détention ou la vente de ces titres.

Gagner de l’argent grâce aux dividendes

Investir dans des actions est susceptible de faire peur à beaucoup d’investisseurs en herbe tant les risques ont l’air grands. Beaucoup de nouveaux investisseurs sont découragés par la quantité de connaissances supposément nécessaire pour faire des investissements rentables en achetant des actions.

Pourtant on peut facilement gagner de l’argent avec les dividendes versés aux actionnaires par les entreprises. Il y a beaucoup d’entreprises qui progressent de manière stable et qui vous permettront de gagner de plus en plus grâce aux dividendes. Tant que vous investissez à moyen terme, il est très dur de perdre de l’argent avec les dividendes sur des entreprises sérieuses.

Une des méthodes les plus populaires est l’utilisation des dividendes capitalisés. C’est le fait de réinvestir les actions avec les gains pour faire plus de profit d’année en année. Encore faut-il trouver la bonne entreprise pour investir avec des gains chaque année, c’est pour cela que l’on va s’intéresser aux aristocrates des dividendes.

Les aristocrates des dividendes

On nomme aristocrate des dividendes les entreprises dont l’action n’a cessé d’augmenter sur au minimum les 25 dernières années et qui ont pu pendant toute cette durée, verser des dividendes à leurs actionnaires sans discontinuité.

Il est clair pour n’importe quel investisseur que ces entreprises sont des investissements relativement efficaces car les chances de perdre de l’argent sont quasiment nulles au prix bien sûr d’avoir peu de chance de les voir monter en flèche sur une année. Ce sont des investissements très rentables sur le court et moyen terme servant simplement de placement pour augmenter vos actifs sans prendre de risque réel.

Pour s’intéresser un peu plus aux dividendes aristocrates européens, il faudra nous intéresser à leur progression sur ces 25 dernières années. Tous les aristocrates ne progressent pas à la même vitesse mais surtout en période post-covid, il est incontestable que placer son argent sur des entreprises qui ont traversé la crise des subprimes de 2008 sans vaciller tout en continuant d’augmenter leurs dividendes est un choix facile pour investir.

Commencer à trader avec eToro