Le terme “torrent” fait essentiellement référence aux fichiers partagés à travers un réseau dédié. Celui-ci est décentralisé P2P ou peer-to-peer. Grâce à ce partage, les utilisateurs peuvent échanger des fichiers tels que des films, des jeux vidéo ou des musiques, sans avoir à les télécharger sur un serveur. Découvrez dans cet article comment un site de torrent gratuit arrive à se faire de l’argent avec ce concept.

Comment fonctionne le torrenting ?

Il ne dépend pas d’un serveur centralisé pour l’enregistrement des fichiers. A la place, les bits de données issus de fichiers volumineux individuels sont stockés au sein des ordinateurs participants d’un réseau. Cela a pour but de faciliter leur processus de partage.

Ensuite, un protocole de communication, à l’instar de BitTorrent décompose les fichiers pour les déplacer des uploaders aux downloaders. Ce processus se déroule via un client torrent. Il s’agit d’un programme séparé ayant pour rôle de lire l’ensemble des informations du fichier torrent et de connecter les utilisateurs pour l’échange de données.

Pour que le processus de torrent soit peu infaillible, il y a un système de contrepoids et de freins à appliquer. En effet, un fichier torrent fournit des détails sur les films, jeux vidéo ou encore musiques téléchargées par un utilisateur.

Celui-ci se connecte à un tracker contenant les adresses IP des appareils au sein d’un essaim. Le tracker transmet ensuite ces adresses à tous les clients torrent afin de s’assurer que tous les pairs sont connectés. Lorsqu’un client torrent démarre un téléchargement, il reçoit suffisamment de bits de données. De ce fait, il commence aussi à télécharger le fichier pour les autres utilisateurs.

Les torrents peuvent être utilisés, de manière légitime, pour télécharger du contenu, notamment dans les pays où le contrôle est assez strict sur ce qui est de la liberté d’expression. Ils peuvent également être utilisés pour le transfert des fichiers volumineux en privé à d’autres utilisateurs.

Les principaux moyens utilisés par un site de torrent gratuit pour gagner de l’argent

Revenu publicitaire : la principale source financière des sites torrents

Le moteur ultime des revenus des plateformes de torrenting comme Torrent9, PirateBay, Lime Torrents, Kickass Torrents ou encore YIFY Movies, est la publicité. C’est d’ailleurs comme le cas de la plupart des sites internet 2.0 qui sont à but lucratif.

Des études ont montré que les revenus publicitaires de ces sites ont tendance à être modestes. En plus de cela, ils produisent généralement une perte nette par rapport aux coûts relatifs à l’hébergement. C’est pour cette raison que certains sites comptent principalement sur les dons pour une grande partie de leurs revenus.

Ceci revient au fait qu’un site de torrent gratuit n’est pas établi afin de produire d’importantes sommes d’argent. Il s’agit plutôt d’une communauté qui permet aux pairs de partager leurs passions à leurs semblables. La philosophie de ce type de site est basée sur le principe du contenu pour tous.

Publicité agressive : la forme de modèle commercial adaptée par ces sites

Le modèle commercial d’un site de torrent gratuit est principalement basé sur une publicité agressive et des annonces natives basées sur le CPC ou coût par clic, le CPM ou coût pour mille et le CPV ou coût par vue. Le terme agressif désigne ici les publicités pop-up, les mentions “cliquez sous”, “pop sous”, etc.

Et pour la monétisation ?

Le support communautaire pour l’infrastructure de son maintien en vue

De nombreux fournisseurs d’accès à internet dans le monde entier ont décidé de bloquer certains sites de torrent gratuits, notamment le roi TPB ou The PirateBay. Cependant, de plus en plus d’internautes viennent les soutenir en mettant en oeuvre toutes les manières possibles. Il faut aussi savoir que les communautés font un don de cryptomonnaie et argent via PayPal, dans le but de les maintenir en vie partout dans le monde avec un grand nombre de sites miroirs. Cela fait à peu près plus d’une quinzaine d’années que de nombreux gouvernements du monde ont vraiment du mal à fermer ces sites, une bonne fois pour toutes.

Les annonces publicitaires

Le modèle commercial des sites de torrent gratuits est assez complexe en matière de diffusion de publicités. Il faut tout d’abord préciser qu’il ne s’agit pas d’un type de réseau AdSense comme sur Google, qui ne permet à aucune marque de diffuser des annonces. Il s’agit plutôt d’un pur réseau publicitaire de produits beaucoup plus sombre et qui ne pose pas de question pour savoir qui s’occupe de la diffusion des annonces.

Attention, Google vérifie

On n’y pense pas toujours, mais Google vérifie l’identité de l’éditeur de chaque contenu et quel est le type de contenu diffusé. C’est pour cette raison qu’un contenu répréhensible y est souvent refusé. Ainsi, les réseaux publicitaires doivent être choisis, de manière judicieuse pour pouvoir bénéficier d’un bon paiement, mais aussi pour un meilleur et un constant approvisionnement en inventaire pour les ventes d’espaces de publicité.

Paiements en cryptomonnaies

Un autre point à éclaircir aussi : au niveau de l’infrastructure, un grand nombre d’annonceurs ne souhaitent pas être servis avec un contenu répréhensible sur le réseau de l’éditeur. C’est pourquoi l’hébergeur doit aussi se trouver dans un endroit du globe qui accepte le paiement en cryptomonnaie. Pour vous donner quelques exemples, notez que l’Ukraine, la Somalie et la Russie sont les principaux pays du monde où vous avez la possibilité de trouver ce type de fournisseur d’hébergement internet.

De ce fait, la combinaison de réseaux publicitaires adéquats, de fournisseurs d’hébergement fiables ainsi que de marque parmi les utilisateurs, est la potion magique qui alimente le modèle d’entreprise essentiellement basé sur la publicité native.

Le torrent et les réseaux CPA

De nombreuses plateformes de torrent gratuites font aussi appel à un grand nombre de réseaux CPA ou coût par acquisition afin de monétiser leurs activités. Par exemple, un clic sur un fichier torrent vous ouvre une nouvelle fenêtre ou un pop-up, qui va ensuite vous demander de cliquer ailleurs. Vous avez déjà vécu cela sur ce type de site ? C’est ça le CPA. Le réseau coût par acquisition paie chaque utilisateur sur un site torrent pour chaque clic qu’il fait et qui est généré sur les liens.

C’est principalement par les publicités que les sites de torrent gratuits et les sites de streaming de films illégaux arrivent à se faire de l’argent. Il y a aussi ceux qui utilisent les campagnes de liens pointant vers les éditeurs de contenu de catégorie sombre, qui n’ont pas peur de recevoir des liens entrants puissants pour des domaines assez louches. Toutefois, ce genre de cas se produit très rarement.

Commencer à trader avec eToro