Avec la reprise de COVID-19, Ross Stores (ROST) présente aux investisseurs une entreprise solide et stable bien positionnée pour non seulement sortir de la crise, mais aussi pour gagner des parts alors que la société cherche à doubler sa base de magasins à moyen et à long terme. plus long terme. La proposition de «valeur quotidienne» de ROST fonctionne même dans un environnement de dépenses de consommation lentes, avec une surperformance probable car les avantages hors prix d’une migration axée sur le COVID-19 des grands magasins et des magasins spécialisés. Après le récent retracement, je pense que ROST est à un prix raisonnable et serait un acheteur en baisse.

Mlle Q1 ne modifie pas les perspectives à long terme

En ligne avec ses pairs, ROST a signalé un manquement au BPA au premier trimestre, car les marges subissaient la pression des coûts fixes élevés et des frais de stock à un moment où les ventes étaient sous pression. L’absence de compensation du commerce électronique a également pesé sur les ventes nettes (-51,5% sur un an) ainsi que sur les fermetures de magasins vers la fin du mois, entraînant une perte de 0,87 $ pour ROST au premier trimestre, ce qui était bien en deçà des estimations de la rue.

T1 ’19

T2 ’19

Q3 ’19

Q4 ’19

T1 ’20

Ventes nettes

3.796,6

3979,9

3 849,1

4 413,4

1842,7

% chg Y / Y

5,8%

6,5%

8,4%

7,5%

-51,5%

EPS GAAP

1,15

1.14

1.03

1,28

-0,87

% chg Y / Y

3,8%

9,4%

13,3%

6,6%

-175,4%

Source: Données de l’entreprise

Le raté du premier trimestre pourrait également s’étendre au deuxième trimestre, mais je doute que le marché accordera trop de poids aux bénéfices à court terme. Selon TJX Companies (TJX), lors de son récent appel, les ventes ont dépassé l’an dernier pour le c. 1 100 magasins rouverts depuis au moins une semaine (la direction a souligné une productivité de réouverture de plus de 100%). Bien que ROST n’ait pas fait écho au commentaire positif de son appel trimestriel, ROST devrait également bénéficier de tendances également positives lors de sa réouverture. En mai, 1 832 magasins ROST avaient déjà été rouverts, et toute la chaîne devrait être ouverte d’ici la fin juin.

Source: Présentation aux investisseurs

Sur cette base, les magasins de ROST semblent prêts à revenir régulièrement aux niveaux de vente de l’exercice 2019, compensant toute perte de marge au cours du dernier trimestre. Avec le reste du paysage de la vente au détail encore chancelant, les détaillants à prix réduit comme ROST sont en bonne position pour gagner des parts de marché au second semestre. Les grands magasins, par exemple, réduisent leurs commandes et n’auront pas autant de nouveautés ou d’articles de mode disponibles. ROST, en revanche, pourrait se retrouver avec des quantités de marques premium plus élevées que la normale, ce qui, associé à son avantage prix normal, fait de ROST une destination attrayante pour les acheteurs de vacances.

La pression de marge devrait être limitée à T2

Ayant reconnu une charge de stock au T1, avec davantage de démarques guidées pour le T2, ROST pourrait subir une pression sur la marge au cours des prochains trimestres. Beaucoup dépendra du rythme des réouvertures. Avec des magasins récemment ouverts, il est trop tôt pour dire à quelle vitesse ROST se déplacera à travers son excédent de stock. Il est encourageant de constater que la direction prévoit de parcourir le stock vieilli au deuxième trimestre, bien que les jours de stock atteignent c. 86 au T1 (contre 56 jours au T4), cela pourrait rester un surplomb tout au long de l’année.

T1 ’19

T2 ’19

Q3 ’19

Q4 ’19

T1 ’20

Rotation des stocks

1,5x

1,6x

1,4x

1,6x

1.1x

Journées d’inventaire

60

58

66

56

86

Source: Données de l’entreprise

En conséquence, la visibilité d’un retour aux marges brutes antérieures à COVID-19 est limitée, mais au moins la pression diminuera à mesure que les magasins rouvriront, et les réductions les plus importantes se trouvent dans la vue arrière. À l’avenir, il existe également un potentiel d’achats opportunistes, à mesure que des produits de marque de qualité deviennent disponibles. ROST a exprimé sa volonté de poursuivre des achats attractifs dans toutes les catégories, bien que la direction restera prudente à court terme sur les achats en attendant une meilleure visibilité sur la demande des clients et les tendances de vente.

Les marges opérationnelles ont été positivement amorties par des baisses des frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux de -25,6% sur un an, illustrant la flexibilité de l’entreprise pour réduire les coûts conformément à une base de ventes plus faible. Les coûts d’exploitation sont généralement c. 67% fixe (et environ 33% variable).

T1 ’19

T2 ’19

Q3 ’19

Q4 ’19

T1 ’20

SG&A

-558,3

-592,0

-604,6

-601,9

-415,3

% chg Y / Y

6,5%

6,7%

7,7%

4,5%

-25,6%

Source: Données de l’entreprise

Au milieu de la pandémie, ROST a également fourni jusqu’à deux semaines de salaire continu pour tout associé à temps plein ou horaire qui ne pouvait pas continuer à travailler pendant les fermetures de magasins et a mis en congé la majorité des associés de magasins et de centres de distribution. Les coûts seront élevés à court terme pour tenir compte de la main-d’œuvre supplémentaire et des dépenses liées aux mesures COVID-19 pour ses magasins, bureaux et centres de distribution, mais des économies de coûts supplémentaires devraient aider quelque peu les marges.

Les actions de liquidité assurent la résilience

La conservation de la trésorerie étant désormais une priorité absolue pour ROST, la suspension du dividende trimestriel et les récentes mesures de la dette prises au premier trimestre (ouverture d’un nouveau revolver de 500 millions de dollars, 2 milliards de dollars de nouvelles dettes et un retrait d’environ 800 millions de dollars d’un revolver existant) positionnent le affaires bien aller de l’avant. Le plan de la direction de réduire énergiquement les coûts à court terme en redimensionnant les entrées de stocks, en minimisant les dépenses d’exploitation non essentielles et en réduisant les dépenses d’investissement devrait également renforcer la position de liquidité. Dans l’état actuel des choses, ROST dispose de liquidités suffisantes pour gérer les perturbations à court terme, avec 2,7 milliards de dollars de liquidités à son bilan à la fin du premier trimestre (plus de 3 milliards de dollars de liquidités, y compris le nouveau revolver non utilisé de 500 millions de dollars).

Source: ROST 10-Q

Compte tenu de la toile de fond incertaine des consommateurs et des habitudes d’achat lors de la réouverture des magasins, ROST n’ouvrira pas de nouveaux magasins au deuxième trimestre et prévoit maintenant d’ouvrir c. 66 nouveaux magasins pour l’année entière (en baisse par rapport aux prévisions précédentes de 100 nouveaux magasins). La direction s’est également orientée vers les investissements pour toute l’année à c. 420 millions de dollars, bien en deçà des prévisions initiales de 730 millions de dollars, ce qui devrait libérer des liquidités supplémentaires (si nécessaire).

La dernière trempe rend le dossier d’évaluation plus convaincant

Contrairement au reste du paysage du commerce de détail, je suis disposé à attribuer une prime c. 22x multiple à 2021 EPS de c. 4,50 $ (c. 100 $ PT), reflétant mon point de vue selon lequel ROST émergera dans une position concurrentielle plus forte après COVID-19. Alors que les grands magasins et les détaillants spécialisés subissent une pression accrue, ROST devrait émerger comme un bénéficiaire clé, avec un meilleur accès à des marchandises de meilleure qualité, des biens immobiliers favorables et un appétit accru pour la valeur. Bien que la direction ait offert des lectures limitées sur la performance de réouverture, je suis considérablement optimiste quant aux premières lectures positives de ses pairs hors prix et, par conséquent, je reste optimiste quant à la résilience de ROST. Je serais un acheteur sur les trempettes.

Divulgation: Je n’ai / nous n’avons pas de positions dans les actions mentionnées et nous n’avons pas l’intention de prendre de positions dans les 72 prochaines heures. J’ai écrit cet article moi-même et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation commerciale avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.



tout savoir sur la crypto