Nous avons enfin terminé la saison des bénéfices du premier trimestre pour l’indice des mineurs d’or (GDX), et les meilleurs résultats ont été obtenus par les mineurs australiens, qui ont bénéficié d’une plus haute teneur en or (GLD), un vent contraire à la devise au premier trimestre, ainsi qu’une quasi pénurie de Cas COVID-19 en Australie. Malheureusement, si Westgold Resources (OTC:WTGRF) a bénéficié de ces deux derniers vents contraires, elle n’a pas autant profité de la hausse du prix de l’or, car la société continue d’être l’un des opérateurs de couverture les plus excessifs parmi les producteurs d’or australiens. Par conséquent, bien que le trimestre ait été satisfaisant sur le plan opérationnel pour la société, sur le plan financier, les couvertures ont constitué un point d’ancrage sur ce qui aurait dû être un trimestre massif. Sur la base de l’important programme de couverture de Westgold, qui devrait durer jusqu’à la mi-2021, je continue à voir de meilleures opportunités ailleurs dans le secteur. Toutefois, si nous devions voir un recul en dessous de 2,05 dollars australiens, je pense que ce serait une opportunité d’achat.

(Source : Présentation de la société)

Westgold Resources a publié ses résultats financiers pour le troisième trimestre au début de ce trimestre, et la société a déclaré une production d’or trimestrielle de 55 200 onces à des coûts de soutien globaux (AISC) de 1 525 $S/oz (961 $US/oz). Ces coûts ont augmenté de 12 % par rapport au deuxième trimestre de l’année fiscale (1.361 dollars australiens par once), principalement en raison d’une production plus faible au cours du trimestre, qui a également diminué de 12 %. Heureusement, malgré le vent contraire lié à COVID-19, la société n’a pas connu de perturbations importantes de ses activités, et elle a bénéficié de sa présence dans un pays qui a connu 90 % de cas en moins que la plupart des autres pays, avec moins de 10 000 cas signalés à ce jour. Cela a permis à l’entreprise de continuer à fonctionner à plus de 90 % de sa capacité à la fin du mois d’avril, ce qui a aidé Westgold à terminer le premier trimestre avec un solde de trésorerie et d’or de 40 millions de dollars australiens. Examinons de plus près les résultats du troisième trimestre fiscal ci-dessous :

(Source : site web de la société)

Pour ceux qui ne connaissent pas Westgold, l’entreprise possède trois centres de traitement en Australie occidentale : les opérations de Fortnum Gold sont les plus petites, celles de Meekatharra Gold sont les plus productives et celles de Cue Gold contribuent à la production annuelle d’or dans une proportion légèrement inférieure à celle de l’entreprise. Meekatharra. Année à À ce jour, les trois installations ont produit plus de 175 000 onces d’or, ce qui a généré plus de 82 millions de dollars australiens de flux de trésorerie d’exploitation, mais ces résultats sont bien en dessous du point médian de 285 000 onces prévu pour l’année fiscale 2020. Si le fait de ne pas avoir respecté les prévisions n’a pas été un problème pour la plupart des producteurs, la hausse du prix de l’or ayant compensé le manque à gagner au niveau opérationnel, c’est un problème plus important pour Westgold. En effet, le programme de couverture de l’entreprise a pesé lourdement sur son prix de vente moyen réalisé. Tant que ce programme de couverture n’aura pas été mis en œuvre, ou du moins qu’il n’aura pas été réduit, il est probable que d’autres producteurs d’or australiens, comme Silver Lake Resources (OTCPK:SVLKF) et Saracen Mineral Holdings (OTCPK:SCEXF) continuera à surpasser Westgold, car le prix élevé de l’or permet à la société de bénéficier d’une expansion massive de ses marges. Examinons de plus près les résultats financiers de Westgold pour le troisième trimestre ci-dessous :

(Source : Rapport trimestriel des entreprises)

En commençant par les opérations de Murchison Gold ci-dessous, Westgold a vu sa production d’or trimestrielle atteindre 26 000 onces, ce qui représente une augmentation séquentielle de 2 % par rapport aux quelque 25 400 onces produites au cours du deuxième trimestre fiscal. Les coûts de soutien globaux pour le trimestre se sont élevés à 1 500 dollars australiens l’once (945 dollars américains l’once), ce qui est resté stable, avec Murchison étant l’opération la moins coûteuse de Westgold au troisième trimestre fiscal. Au cours du trimestre, elle a traité 389 000 tonnes de minerai à une teneur moyenne de 2,57 grammes par tonne d’or. Alors que le débit a été de plus de 14 % sur une base séquentielle, les teneurs extraites ont baissé de 10 %, ce qui a compensé ce qui aurait autrement été un trimestre de production beaucoup plus élevé. Dans l’ensemble, le trimestre a été solide à Murchison, avec des résultats relativement conformes aux attentes, générant flux de trésorerie d’exploitation d’un peu plus de 6,4 millions de dollars australiens.

(Source : Rapport trimestriel des entreprises)

En ce qui concerne les opérations Cue Gold (CGO), le trimestre a été difficile, avec une production d’or trimestrielle en baisse de 7 % par rapport à l’année précédente, pour atteindre 16 400 onces, à un coût total de 1 501 dollars australiens l’once. La cause de cette performance plus faible est la montée en puissance plus tardive que prévu de la mine Big Bell, qui a affecté les teneurs de tête au cours du trimestre, puisqu’elles ont chuté successivement à 1,80 grammes par tonne d’or. Par conséquent, alors que le débit était relativement stable sur une base séquentielle, des teneurs de tête inférieures de 5 % et une chute de 80 points de base des taux de récupération de l’or ont entraîné une baisse de 7 % de la production d’or trimestrielle. Alors que la croissance et le capital de démarrage sont restés plus élevés au cours du trimestre, ce qui a contribué à une perte nette de 14 millions de dollars australiens de flux de trésorerie de la mine, la phase de forte intensité de capital est maintenant principalement terminée à CGO, car la mine Big Bell de la société est enfin prête à commencer sa montée en puissance.

(Source : Présentation de la société)

Bien que le trimestre ait été décevant pour CGO, la bonne nouvelle est que la reprise des opérations de spéléologie à Big Bell a finalement signalé la fin des investissements en capital non productifs nécessaires pour remettre la mine aux normes opérationnelles. L’objectif de Westgold est d’atteindre une durée de vie de 15 ans pour la mine Big Bell, avec une production annuelle moyenne d’or de plus de 100 000 par an ou plus, ce qui devrait propulser CGO au premier rang des entreprises qui contribuent le plus à la production. C’est pourquoi, alors que CGO a été l’opération la plus décevante de l’année fiscale 2020, puisque c’est là que les prévisions ont dérapé avec un vent contraire d’environ 12 000 onces pour la production de l’année fiscale 2020, Big Bell devrait être un vent arrière en 2020, alors qu’elle s’apprête à atteindre sa pleine production. En fin de compte, Big Bell détient la clé qui permettra à Westgold de devenir un producteur d’or de 300 000 onces par an – un objectif que la société devrait finalement atteindre l’année prochaine.

(Source : Rapports trimestriels, tableau des auteurs)

Si l’on examine le flux de trésorerie d’exploitation trimestriel de Westgold et le solde de trésorerie/investissement indiqués ci-dessus, on constate que l’entreprise a connu un flux de trésorerie d’exploitation relativement stable au cours de l’année dernière. Cela se produit au moment même où d’autres mineurs ont vu leurs flux de trésorerie augmenter considérablement en raison de la hausse du prix de l’or. Nous pouvons observer la même tendance dans le bilan de la société en matière de liquidités et de lingots, ce qui s’explique principalement par ses investissements importants en capital dans plusieurs projets au cours de l’année fiscale 2020. Malheureusement, si Westgold a enregistré des performances satisfaisantes, c’est son programme de couverture qui est à l’origine de la faiblesse des flux de trésorerie d’exploitation de la mine. Le prix de vente moyen de l’or réalisé par la société en est la preuve : il est passé sous la barre des 1 400 dollars US/oz au troisième trimestre de l’exercice, alors que les autres mineurs ont bénéficié de prix de vente moyens de l’or réalisés au dernier trimestre, bien au-dessus des 1 500 dollars US/oz. En outre, alors que la plupart des sociétés aurifères ont considérablement réduit leur portefeuille de couverture à la suite de la percée de l’or au troisième trimestre de 2019, Westgold n’a pas, avec plus de 230 000 onces de couvertures restant à un prix moyen de l’or de 2 057 dollars australiens par once (1 420 dollars américains par once). Cela représente environ 10 000 onces par mois, soit plus de 40 % de la production annuelle totale d’or de la société, ce qui constitue un vent contraire important par rapport à ses pairs.

westgold resources mine

(Source : site web de la société)

Westgold Resources est un solide producteur d’or de niveau intermédiaire dans une juridiction de niveau 1, et la société devrait bénéficier d’une croissance modérée de la production et de coûts de pointe au cours des deux prochaines années, à mesure que Big Bell se développera. Malheureusement, Westgold n’a pas atteint de nouveaux sommets avec les autres producteurs d’or australiens en raison de son programme de couverture massif. À l’avenir, je considère qu’il est peu probable que l’entreprise surpasse ses pairs, étant donné son programme de couverture beaucoup plus important sur une base comparative. Compte tenu de la taille actuelle de son portefeuille de couverture, il est probable que ce programme de couverture restera un léger contrecoup au cours des 12 prochains mois. Toutefois, bien que je ne considère pas l’action comme un achat au-dessus de 2,20 dollars australiens, je considérerais tout recul en dessous de 2,05 dollars australiens comme une opportunité d’achat, car l’action commencerait à atteindre des niveaux de survente dans ce domaine. Par conséquent, pour les investisseurs intéressés par les producteurs d’or de niveau 1, je continue à voir de meilleures opportunités ailleurs dans le secteur.

Divulgation : Je suis/nous sommes de longue date GLD. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.

Divulgation supplémentaire : Avertissement : Taylor Dart n’est pas un conseiller en investissement enregistré ou un planificateur financier. Le présent document est rédigé à titre d’information uniquement. Il ne constitue ni une offre de vente, ni une sollicitation d’achat, ni une recommandation concernant une quelconque opération sur titres. Les informations contenues dans cet écrit ne doivent pas être interprétées comme un conseil financier ou d’investissement sur quelque sujet que ce soit. Taylor Dart décline expressément toute responsabilité quant aux actions prises sur la base de tout ou partie des informations contenues dans cet écrit.


Commencer à trader avec eToro