Les Valaris perdent 620 000 dollars par jour de gréement

Source : Photo MarineTraffic : Harvey Wilson

Thèse sur l’investissement

La société Valaris plc (VAL), basée à Londres, anciennement EnscoRowan, a connu les retombées les plus dramatiques que j’ai vues dans le secteur du forage en mer. Je suis toujours étonné de la rapidité avec laquelle cette société s’est effondrée en si peu de temps. Vous trouverez ci-dessous une comparaison des graphiques de l’année à ce jour, incluant Transocean (NYSE:RIG), Valaris Plc, Diamond Offshores (NYSE:DO), Noble Corp (NYSE:NE), et Seadrill (NYSE:SDRL). Presque tous sont au bord de la faillite, même si Transocean est peut-être encore en meilleure posture. Valaris Plc a réalisé la pire performance avec une baisse d’environ 95%.

GraphiqueDonnées par YCharts

La société a souffert d’une série d’actions auto-infligées et malheureuses, aggravées par un contexte de prix du pétrole catastrophique qui a empiré ces dernières semaines. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’entrer dans les détails et d’expliquer pourquoi les prix du pétrole se négocient maintenant en dessous de 20 dollars et pourraient baisser encore plus avec la constitution de stocks.

L’Energy Information Administration a porté un nouveau coup à une industrie déjà en difficulté en annonçant un stock de pétrole brut de 15 millions de barils pour la semaine du 17 avril.

Cela vient après une construction record de 19,2 millions de barils, rapportée la semaine dernière par l’EIA, et une estimation de 13 millions de barils pour l’inventaire de l’API, rapportée hier. Les analystes s’attendaient à ce que l’EIA fasse état d’un inventaire d’un peu plus de 16 millions de barils.

Je n’ai pas été surpris d’apprendre que Valaris envisageait une restructuration au titre du chapitre 11 ou même une éventuelle procédure de liquidation comme l’a fait Hercules Offshore il y a quelque temps.

Les prix du pétrole sont en chute libre en raison de l’épidémie de coronavirus, et son effet sur la demande mondiale de pétrole sera durable. En outre, la décision de l’Arabie saoudite d’inonder le marché avec du pétrole bon marché pour regagner des parts de marché a contribué au dernier coup fatal.

La thèse de l’investissement est très claire. J’ai indiqué dans mes précédents articles que je n’étais pas sûr de conserver une position à long terme dans Valaris, et je n’ai plus d’investissement à long terme.

L’industrie ne peut pas survivre à ce terrible choc pétrolier sans une restructuration significative de sa dette et une réduction drastique de l’ensemble du parc de plates-formes de la société.

Il est donc fortement recommandé de négocier des VAL à court terme (y compris des ventes à découvert) en se basant principalement sur les perspectives d’évolution du prix du pétrole. Je pense que c’est la seule stratégie commerciale viable possible pour le moment. Toutefois, elle est précaire et exige une certaine concentration et un niveau professionnel qui ne conviennent pas à un investisseur ordinaire.

Le statut de la flotte a été publié le 22 avril 2020

La société a annoncé le 22 avril 2020.

Vous trouverez ci-dessous la liste de ce qui a été attribué depuis le mois de février. L’arriéré a diminué d’environ 655 millions de dollars depuis février.

Le seul contrat qui n’avait pas été divulgué auparavant était la deuxième prolongation accordée au Valaris JU-87 pour environ 2 millions de dollars.

Toutefois, la société a également annoncé plusieurs résiliations, des annulations anticipées, des taux réduits et des conservations empilées :

En conséquence, la société retire ses prévisions financières pour le premier trimestre et l’année 2020 qui avaient été fournies lors de sa conférence téléphonique du quatrième trimestre :

Par conséquent, l’EBITDA pour l’ensemble de l’année 2020 sera supérieur de 35 millions de dollars à ce qu’il serait si l’on se contentait de soustraire des revenus les frais de forage à façon et les frais généraux et administratifs.

Sur la base des éléments que je viens de décrire, nous prévoyons pour 2020 un EBITDA ajusté de 210 à 240 millions de dollarsà l’exclusion des coûts de transaction.

Si vous regardez l’historique des arriérés, vous voyez la dégradation qui se produit sous vos yeux. L’arriéré est maintenant 1 880 millions de dollars de 2,453 milliards de dollars le 13 février 2020.

Source : VAL FSR avril.

La récente mise à jour indiquée ci-dessus ajoute un arriéré de contrats estimé à ~2 millions de dollars, et il était loin d’être suffisant pour couvrir la perte de l’arriéré mentionnée ci-dessus.

La restructuration de la dette est désormais l’issue inévitable

Le 21 avril 2020, nous avons appris de Reuters :

Le foreur pétrolier Valaris PLC se prépare à entamer des discussions avec ses créanciers pour voir s’ils peuvent s’entendre sur les conditions d’un éventuel dépôt de bilan, alors qu’il est aux prises avec une dette de 6,5 milliards de dollars et une chute sans précédent des prix du brut aux États-Unis, ont déclaré mardi des personnes connaissant bien le dossier.

À la fin du quatrième trimestre 2019, les liquidités s’élevaient à 1,7 milliard de dollars, dont environ 97,8 millions de dollars de liquidités et de placements à court terme et une facilité de crédit renouvelable de 1,6 milliard de dollars entièrement disponible jusqu’au deuxième trimestre de l’année 22. La dette nette s’est élevée à 6,43 milliards de dollars.

(Note : Valaris n’a actuellement que 236 millions de dollars de dette arrivant à échéance avant 2024).

De : Présentation de mars 2020

Conclusion et analyse technique

Valaris Plc est en passe de déclarer faillite. Cela prendra peut-être quelques mois, mais l’issue est inévitable maintenant. La dette sera restructurée, et une nouvelle société sortira de la faillite avec un endettement moindre et éventuellement plus de liquidités. Il ne s’agit pas d’une condamnation à mort et, si elle est bien faite, elle pourrait être considérée comme un bon nouveau départ.

Le problème dramatique est que les actionnaires ordinaires actuels obtiendront probablement 1 ou 2 % de la nouvelle société issue du chapitre 11. Peut-être aussi quelques bons de souscription sans valeur.

Une grande partie de la dette sera convertie en actions (espérons-le), et pour simplifier les choses, vos anciennes actions seront échangées contre de nouvelles qui pourraient s’élever à 0,02 $ ou moins à la valeur actuelle de l’action, dans le meilleur des cas.

Il faut s’attendre à ce que Valaris Plc soit rapidement retirée de la cote du NYSE et qu’elle soit cotée soit à l’OTCBB soit à la feuilles roses jusqu’à ce que la nouvelle société sorte du chapitre 11 et revienne au NYSE avec un reverse split pour réduire la quantité massive d’actions accordées aux détenteurs d’obligations.

VAL : Analyse technique (court terme)

Selon moi, la VAL est en passe de passer sous la barre des 0,10 $.

Je suggère d’attendre que le titre soit retiré de la cote et de décider ensuite s’il vaut la peine de l’échanger.

Pour la majorité des actionnaires ici présents, je pense qu’il est temps de vendre votre position dans VAL et de passer à autre chose. Toutefois, si vous êtes patient et que vous savez saisir le bon moment, vous pouvez encore réaliser un bénéfice considérable.

Note de l’auteur: Si vous trouvez cet article intéressant et que vous souhaitez encourager la poursuite de ces efforts, veuillez cliquer sur le bouton “J’aime” ci-dessous en guise de vote de soutien. Merci !

Rejoignez mon “Le coin de l’or et du pétrole” aujourd’hui, et discuter librement d’idées et de stratégies dans mon salon de discussion privé. Cliquez ici pour vous abonner maintenant.

Vous aurez accès à plus de 57 actions au bout des doigts grâce à mon Le tracker boursier de Fun Trading. Ne restez pas seul et profitez d’un échange honnête avec un négociant chevronné ayant plus de trente ans d’expérience.

“Ce n’est pas seulement le fait de bouger qui crée de nouveaux points de départ. Parfois, il suffit d’un subtil changement de perspective”, Kristin Armstrong.

Fun Trading écrit depuis 2014, et vous aurez un accès total à ses 1 865 articles et plus.

Divulgation : Je n’ai/nous n’avons aucune position sur les actions mentionnées et je ne prévois pas d’en prendre dans les 72 heures à venir. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.

Divulgation supplémentaire : Je peux effectuer des opérations de day trade ou de short term trade VAL mais je peux attendre que le titre soit d’abord retiré de la cote du NYSE.

Note de l’éditeur : Cet article couvre un ou plusieurs stocks de microcapsule. Veuillez prendre connaissance des risques associés à ces stocks.


Commencer à trader avec eToro