Akastor ASA (OTCPK:AKKVF) Conférence téléphonique sur les revenus du 1er trimestre 2020 28 avril 2020 2:00 AM ET

Entreprises participantes

Øyvind Paaske – Directeur financier

Karl Kjelstad – PDG

Øyvind Paaske

Bonjour à tous et bienvenue à la présentation des résultats d’Akastor pour le premier trimestre 2020. Je m’appelle Øyvind Paaske. Je suis le directeur financier d’Akastor. Je vais maintenant donner la parole à Karl Kjelstad pour qu’il passe en revue les faits marquants du trimestre. S’il vous plaît, Karl ?

Karl Kjelstad

Merci, Oyvind, et bonjour à tous ceux qui nous appellent. Et merci d’avoir écouté cette présentation des résultats d’Akastor pour le premier trimestre 2020. Depuis que nous avons présenté nos résultats du quatrième trimestre en février, le monde a été confronté à des défis sans précédent causés par la pandémie de COVID-19. Pour nos entreprises en portefeuille, il en résulte que 2020 sera différent de ce que nous avions prévu lors de la mise en place des plans et des budgets pour 2019. Mais nous prévoyons également que les bénéfices de 2020 démontreront la robustesse de nos participations industrielles.

Par conséquent, aujourd’hui, en plus de vous présenter les résultats du premier trimestre, c’est-à-dire principalement nos résultats avant la COVID, nous vous ferons part de notre évaluation des conséquences de la pandémie de COVID-19 sur nos participations et investissements industriels et des mesures que nous prenons pour atténuer la situation. Mais tout d’abord, commençons par quelques chiffres clés pour notre premier trimestre. La croissance d’une année sur l’autre se poursuit également au cours de ce trimestre, avec une augmentation de 33 % des revenus qui se traduit par un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de NOK et un résultat EBITDA de 137 millions de NOK. Cela représente une augmentation de 49 % par rapport à l’année précédente. Notre dette augmente de près de 700 millions de NOK en raison de l’augmentation du fonds de roulement de MHWirth et des effets de change sur la partie américaine de notre dette.

Passons à la diapositive 5. Notre portefeuille est inchangé, à l’exception de ce que nous avons mentionné au dernier trimestre, à savoir que Step Oiltools fait maintenant partie de MHWirth, et vous ne pouvez plus le voir sur cette diapositive. Faisons ensuite le point sur nos participations industrielles. Mais d’abord, parlons un peu plus des effets de COVID-19.

Diapositive 6. La pandémie COVID-19 a un impact sur nos activités. Par exemple, il est difficile pour MHWirth de déplacer le personnel de service pour les tâches de service sur les plates-formes en raison des restrictions de voyage et des exigences de quarantaine. Cependant, nous sommes en mesure d’aider nos clients grâce à de nouveaux modèles et de nouvelles méthodes. Par exemple, nous utilisons des caméras vidéo pour inspecter les équipements et pour aider les clients à les modifier. En outre, l’utilisation intensive de capteurs sur nos équipements nous fournit des informations et des données précieuses que nous pouvons utiliser pour évaluer les différentes actions à entreprendre dans le secteur des services. Car, en raison de la situation COVID-19, nous pouvons aussi potentiellement constater des retards dans certains projets en raison d’un blocage partiel.

Par exemple, nous le constatons dans la cour de Singapour qui a maintenant des restrictions sur le travail en raison de la situation COVID-19. De tels retards risquent également d’avoir des répercussions sur les flux de trésorerie des projets et d’entraîner une augmentation de notre fonds de roulement dans le cadre des projets. Nous avons déjà pris des mesures d’atténuation afin de réduire les coûts et de protéger la trésorerie, telles que des licenciements permanents et temporaires. Actuellement, ce sont environ 130 personnes qui sont licenciées de façon permanente ou temporaire dans les entreprises de notre portefeuille. Et nous mettons également en œuvre d’autres mesures telles que la réduction des CapEx, le gel des salaires, l’annulation des programmes de bonus et une réduction des dépenses, où nous pouvons trouver un potentiel de réduction des dépenses. Nous avons également mis en place des feuilles de route pour les différents scénarios que nous prévoyons pour les deux années à venir, afin de pouvoir réagir rapidement et d’ajuster nos activités en conséquence.

Passons à la diapositive 7. Notre principal atout reste la MHWirth. Au cours du premier trimestre, elle représentait environ 62 % de notre fonds de roulement. Et comme vous vous en souvenez, notre stratégie avec MHWirth est, dans les trois à cinq prochaines années, de construire une MHWirth plus large et plus grande, visant à une introduction en bourse. C’est toujours notre objectif ferme, mais il est très peu probable que nous fassions des acquisitions en espèces dans un avenir proche afin de construire une MHWirth plus large et plus grande.

Pour AKOFS Offshore, nous sommes heureux que les trois navires aient signé des contrats, et notre principale priorité à l’avenir est de maintenir tous les navires sous contrat. Nous avons un rendement prévisible de 10 % sur notre participation privilégiée dans Odfjell et nous sommes très heureux qu’Odfjell maintienne un solide carnet de commandes et l’un des bilans les plus solides du secteur. De plus, Odfjell a une activité mondiale de recrutement de personnel qualifié et est très exposée à l’industrie du pétrole et du gaz. Il s’agit d’un secteur d’environ 80 %, mais aussi d’un secteur non pétrolier et gazier en pleine croissance. Cependant, nous nous attendons à ce que l’activité de NES Global Talent soit affectée par une baisse de l’activité dans le secteur du pétrole et du gaz à l’avenir. Il reste à voir ce qu’il en sera.

Passons à la diapositive 8, et permettez-moi de partager avec vous quelques réflexions sur les activités de MHWirth au cours du trimestre. Comme vous vous en souvenez peut-être, MHWirth a quatre principaux secteurs d’activité : le secteur des projets, c’est-à-dire les projets de nouveaux bâtiments, leur exécution ; le secteur des services, que nous appelons DLS ; le secteur des produits, c’est-à-dire la vente d’équipements individuels ; et enfin, le secteur de la technologie numérique. Pour l’activité Projets, le niveau d’activité sera, en raison du carnet de commandes existant, assez bon tout au long de l’année 2020. Mais en 2021, nous devons obtenir de nouvelles commandes pour maintenir l’activité de notre activité Projets à l’avenir.

Nous concentrons nos efforts sur des projets de niche où nous constatons une certaine demande qui n’est pas liée au marché général du forage. Pour le projet en cours, nous voyons également un risque que l’avancement du projet soit quelque peu entravé par les restrictions liées à COVID-19, comme je l’ai mentionné au début de la présentation d’aujourd’hui. Nous avons constaté une réduction de notre activité dans le domaine des équipements individuels au cours du trimestre, mais nous continuons à constater une bonne dynamique pour les produits non liés au pétrole. Nous nous attendons à ce que les activités liées aux produits pétroliers soient affectées par la situation COVID au cours des prochains trimestres.

DLS, notre entreprise de services qui soutient plus de 51 plates-formes que nous avons mises en service au cours du trimestre, a connu une forte activité. En fait, à la fin du trimestre, nous avons constaté une certaine accumulation de pièces de rechange en raison de la situation COVID-19, où les clients craignaient que la chaîne d’approvisionnement ne soit bloquée. En raison des restrictions sur les voyages, nous avons constaté une baisse des revenus des services dans la dernière partie du trimestre. Nous avons également constaté que deux plates-formes équipées de matériel MHWirth, le Valaris 6002 et l’unité de traction, ont été mises au rebut au cours du trimestre. Et MHWirth a maintenant une base installée de 83 appareils, dont 51 étaient actifs pendant le trimestre, et nous prévoyons que ce chiffre sera stable au cours du deuxième trimestre.

La technologie numérique a continué à avoir une forte activité de livraison de projets sécurisés, et nous avons continué à voir une demande pour cette technologie. Nous avons récemment obtenu une étude pour la mise à niveau d’une plate-forme fixe en mer du Nord, qui pourrait également donner lieu à de nouveaux contrats dans le domaine de la technologie numérique. Permettez-moi aussi, cette fois, de partager avec vous quelques réflexions sur la partie non pétrolière de l’activité de MHWirth.

Passons à la diapositive 9. Les produits non pétroliers de MHWirth sont basés sur la technologie que nous utilisons pour nos équipements de forage de base pour le secteur du pétrole et du gaz. En 2019, cette activité représentait environ 300 millions de NOK de revenus. Cela représente environ 40 % de nos ventes d’équipements. Nous avons trois groupes de produits principaux dans le secteur non pétrolier pour MHWirth. Ce sont les foreuses sur pieux qui représentent environ 1/3 de l’activité non pétrolière, où nous avons installé environ 300 unités. Traditionnellement, les foreuses sur pieux sont surtout utilisées en Asie pour la construction de bâtiments. Mais ils sont, dans une mesure croissante, également utilisés dans d’autres applications, comme, par exemple, les éléments de base pour les éoliennes. Il s’agit d’un marché de niche où nous voyons un potentiel de croissance pour l’avenir.

Le deuxième groupe de produits est ce que nous appelons les pompes à boues à usage intensif pour l’industrie minière, basées sur la même technologie que celle que nous utilisons pour les pompes à boues pour l’industrie pétrolière et gazière. Nous avons constaté une augmentation des livraisons, par exemple, aux mines de nickel, dans le cadre de l’augmentation de la demande de nickel pour les batteries. Il s’agit d’un projet de niche dans un environnement très lourd, avec un revenu de service très captif pour la base installée. Nous continuons de voir cette activité croître à l’avenir. Enfin, il y a ce que nous appelons notre équipement minier offshore. Ce marché a connu des hauts et des bas, où nous avons historiquement livré 9 systèmes pour l’extraction de diamants.

Cependant, nous constatons un intérêt accru pour l’exploitation minière sous-marine, non seulement pour les diamants, mais aussi pour l’hydrate de méthane à des fins énergétiques dans des régions comme le Japon et aussi pour l’exploitation des nodules de manganèse. Il est difficile de prévoir quand ces marchés arriveront à maturité, mais ce sont des marchés que nous suivons de très près.

Passons à la diapositive 10. Une autre activité de MHWirth que je voudrais mentionner est notre activité de services d’ingénierie. Cela fait partie de MHWirth depuis longtemps, mais c’était auparavant une division au sein de MHWirth, et nous avons maintenant restructuré cette activité en une société séparée avec sa propre marque, Frontica Engineering. Certains d’entre vous se souviennent peut-être de la marque Frontica, car nous l’avons conservée lorsque nous avons vendu Frontica Business Solutions en 2016, et nous la réutilisons maintenant.

Le moment du lancement au milieu de la dynamique de COVID-19 aurait pu être mieux choisi, mais l’entreprise est une société d’ingénierie complète qui dispose de capacités tout au long de la chaîne de valeur de l’ingénierie, avec une expérience et des connaissances approfondies, tant en matière d’études conceptuelles, de détails d’alimentation, d’ingénierie détaillée que de soutien au site/à l’ingénierie. Nous sommes donc impatients de suivre le développement de Frontica Engineering à l’avenir.

Permettez-moi de conclure par quelques mots sur nos autres exploitations sur la diapositive 11. Les navires AKOFS Offshore au Brésil ont réalisé de solides opérations au cours du premier trimestre. Nous sommes heureux d’avoir obtenu du travail pour le navire Santos jusqu’à la fin novembre de cette année, mais à des taux réduits si l’on compare avec les années précédentes.

Seafarer continue à se préparer pour le contrat de cinq ans avec Equinor avec un début prévu ultimo deuxième trimestre. Nous avons eu quelques difficultés liées à COVID-19 pour ce projet, mais il a été jusqu’à présent gérable. Fin mai, nous prévoyons que tout l’équipement sera installé sur le navire et qu’ensuite, nous entamerons une période d’essai approfondie avant de commencer — sur le contrat à la fin du deuxième trimestre.

AGR a poursuivi la tendance positive du quatrième trimestre et a réalisé un EBITDA de 17 millions de NOK de recettes, contre 217 millions de NOK pour le trimestre précédent, ce qui s’explique principalement par les bonnes performances du secteur du conseil. Cependant, nous pensons que l’activité de conseil sera affectée négativement par la COVID-19 et les turbulences du marché à l’avenir. La performance de Cool Sorption a été stimulée par le [Nord] et nous nous attendons à ce que le niveau d’activité soit plus faible dans les prochains trimestres, une fois le projet Nord terminé.

Notre investissement financier dans le forage a vu le cours de l’action baisser au cours du trimestre en raison des turbulences actuelles du marché pour les foreurs. DOF Deepwater sera également touché par les turbulences du marché, et nous prévoyons une baisse d’activité pour DOF Deepwater à l’avenir. Et comme mentionné également, enfin, NES Global Talent, nous avons une croissance d’année en année, mais nous prévoyons une baisse en 2020 en raison du marché.

Permettez-moi de conclure en disant qu’en dépit des perspectives incertaines pour nos sociétés de portefeuille en raison de la COVID-19 et de la crise des prix du pétrole, nous prévoyons des bénéfices positifs pour 2020, mais à un rythme plus lent que le précédent – mais à un rythme plus lent les trois prochains trimestres, ce qui prouve la robustesse de nos activités dans les sociétés de notre portefeuille.

Je laisse ensuite la parole à Øyvind Paaske, qui vous donnera plus de détails sur nos chiffres financiers. Øyvind, s’il vous plaît ?

Øyvind Paaske

Merci, Karl. Je vais ensuite vous présenter les chiffres à partir de la diapositive 13. Comme Karl l’a mentionné, notre chiffre d’affaires a augmenté de 33 % d’une année sur l’autre, ce qui s’explique en partie par le fait que AGR et Bronco représentent environ les deux tiers de cette croissance. L’EBITDA pour le trimestre s’est élevé à 137 millions de NOK, contre 92 millions de NOK au premier trimestre de l’année dernière. Les éléments financiers nets ont eu une contribution négative de 393 millions de NOK pour le trimestre, en raison des effets de l’évaluation à la valeur du marché des investissements financiers ainsi que d’un effet de change négatif. Je reviendrai sur les détails ici à la page suivante.

Le résultat net du trimestre a été négatif de 407 millions de NOK, dont 116 millions de NOK liés à des éléments abandonnés. L’effet des éléments abandonnés est un effet non monétaire provenant des ajustements des obligations de règlement des désinvestissements précédents, y compris une réduction de valeur d’une contrepartie conditionnelle ainsi qu’un ajustement de la provision liée au rendement privilégié garanti de Seafarer.

Je passe ensuite à la diapositive 14 pour en savoir plus sur les détails. Veuillez noter que Step Offshore est désormais inclus dans les comptes de MHWirth pour ce trimestre, les chiffres historiques ayant été retraités sur cette base. MHWirth a constitué environ 80 % de nos revenus au cours du trimestre, avec une croissance de 20 % d’une année sur l’autre pour la société. AGR et Cool Sorption ont également apporté une contribution positive au cours du trimestre, AGR en particulier ayant enregistré de solides résultats.

Comme vous le savez, AKOFS Offshore n’est pas consolidé dans nos comptes. Cependant, la société a réalisé un bon trimestre, grâce à un taux de disponibilité opérationnelle élevé et à une croissance par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Si vous regardez les éléments financiers, nous constatons qu’ils ont été fortement affectés par les turbulences du marché au cours du trimestre. Au premier trimestre, nous avons enregistré un résultat négatif lié à Odfjell Drilling, affecté par une mise à jour de l’évaluation de la structure des warrants, avec une valeur de marché négative de 71 millions de NOK. Dans le chiffre net de 51 millions de NOK, nous avons eu un effet positif de 20 millions de NOK lié aux dividendes reçus, dont la moitié est un effet de trésorerie.

Nous avons également eu un effet négatif sur l’investissement d’Awilco de 32 millions de NOK en raison d’une évaluation à la valeur du marché négative des actions détenues dans la société. Notre participation dans NES Global Talent est évaluée selon l’approche du marché en utilisant des estimations de bénéfices à court terme. Et en raison de la réduction des prévisions de bénéfices à court terme, l’évaluation a été réduite avec un effet net de 104 millions de NOK pour ce trimestre. Toutefois, sur la base de la couronne, l’évaluation de NES reste au même niveau que celle du quatrième trimestre en raison du renforcement du dollar américain par rapport à la couronne norvégienne.

Notre part de profit dans DOF Deepwater a contribué négativement avec 71 millions de NOK, en raison des effets de change négatifs pour la société au cours du trimestre, car la majorité du financement dans DOF Deepwater est en dollars américains. Les effets de change nets au cours du trimestre ont été négatifs avec 109 millions de NOK, principalement en raison de notre financement bancaire en dollars américains, cependant, partiellement atténué par les effets positifs de NES et d’Odfjell. Veuillez noter ici que seuls les effets de change liés à NES et à Odfjell ne sont que partiellement repris dans le compte de résultat.

L’effet de change positif restant de nos actifs libellés en dollars américains est comptabilisé directement dans les capitaux propres. Si nous regardons ensuite la diapositive 15, vous verrez que notre dette bancaire nette a augmenté de 744 millions de NOK au cours du trimestre, dont 331 millions de NOK sont liés à l’effet de change hors trésorerie inclus dans le graphique sous “Autres”. Pour les mêmes raisons, la dette nette portant intérêt a augmenté de 696 millions de NOK. Le flux de trésorerie négatif des opérations de 338 millions de NOK au cours du trimestre est lié à une augmentation du fonds de roulement de MHWirth, due à l’activité Projets après un très faible solde net de fonds de roulement à la fin du dernier trimestre.

Nous nous attendons à ce que le fonds de roulement diminue tout au long de l’année. Le calendrier dépend ici du moment précis où des jalons spécifiques sont atteints dans le cadre des projets. Je passerai ensuite à la page 16, et vous verrez que la part de MHWirth dans notre capital total net employé, qui inclut désormais, soit dit en passant, Step Offshore, était d’environ 60 % du capital total net employé à la fin du trimestre. Il convient de noter qu’une part importante des actifs de nos clients est positivement affectée par la hausse du dollar américain, car AKOFS, NES et Odfjell sont tous deux des actifs libellés en dollars américains. C’est également la raison pour laquelle nous avons une part importante de nos financements en dollars américains. À la fin du trimestre, l’évaluation du marché représentait une décote par rapport aux valeurs comptables d’environ 75 %, qui a augmenté tout au long du trimestre en raison de la baisse du prix des actions.

Ensuite, si nous passons à la page 17, je donnerai quelques détails supplémentaires sur MHWirth. Le premier trimestre a été relativement bon pour MHWirth, avec une croissance totale des recettes de 20 % d’une année sur l’autre. Les projets et produits, qui incluent désormais Step, ont représenté 534 millions de NOK, soit 46 % des recettes du trimestre. Cela représente une croissance de 13% par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Les services et les activités numériques ont augmenté de 27% par rapport à l’année dernière pour atteindre 620 millions de NOK, en partie grâce à Bronco, qui représente environ 40% de la croissance de cette division d’une année sur l’autre. Le nombre d’unités actives équipées de matériel MH a diminué avec deux appareils au cours du trimestre, car certains contrats ont expiré comme prévu à la fin du quatrième trimestre ou au début de l’année.

En ce qui concerne l’évolution de la flotte totale, comme Karl l’a mentionné, deux plates-formes ont été mises au rebut au cours du trimestre. En outre, une plate-forme a été retirée de la revue car elle a été suspendue et inactive pendant une longue période, et la flotte totale de MH se situe donc à 83 unités à la fin du premier trimestre.

À l’avenir, nous nous attendons à ce que les revenus des projets diminuent en raison de l’élimination progressive de l’arriéré actuel. En outre, il y a, bien sûr, une incertitude accrue sur le marché à ce stade, qui affectera très probablement toutes les parties de l’activité MH. Nous nous attendons à ce que les ventes d’équipements individuels diminuent en 2020 par rapport à 2019, en raison de l’évolution du marché telle que nous la voyons.

Les entreprises non pétrolières, qui, comme Karl l’a mentionné, représentaient environ 40 %, soit 300 millions de NOK en 2019, devraient être moins touchées. Le secteur des services MHWirth dépend fortement de l’activité des plates-formes, et l’avenir est bien sûr plus incertain. À ce stade, cependant, il convient de noter que MH compte parmi sa base installée une grande partie de ses plateformes fixes engagées dans la production de pétrole, et qu’une couverture contractuelle relativement solide pour sa base flottante installée jusqu’à cette année constitue une bonne base pour cette activité.

Je passerai ensuite à AKOFS Offshore sur la diapositive 18. AKOFS n’est pas consolidé dans nos finances. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 304 millions de NOK et un EBITDA de 175 millions de NOK au cours du trimestre. Cela représente une croissance de 18 % par rapport à l’année précédente et résulte d’une utilisation plus importante que l’année dernière. Le Skandi Santos poursuit son contrat actuel avec Petrobras jusqu’à fin novembre de cette année, mais à des conditions ajustées à partir de la mi-mars. Sur cette base, nous nous attendons à une baisse des revenus d’AKOFS au cours du prochain trimestre.

Comme mentionné précédemment, Seafarer est actuellement au chantier en cours de modernisation pour le contrat Equinor avec un démarrage prévu à la fin du deuxième trimestre, à partir duquel il contribuera positivement aux finances d’AKOFS. Le risque de retard potentiel du programme de mise à niveau des marins a augmenté en raison de la situation actuelle de COVID-19. Cependant, la compagnie prend toutes les mesures possibles pour atténuer ces effets.

À la page suivante, diapositive 19, nous voyons que la SNE continue de croître d’année en année. Toutefois, à l’avenir, nous prévoyons que les revenus et les bénéfices des SNE seront également affectés par les turbulences actuelles du marché. Comme mentionné, nous avons donc, au cours du trimestre, ajusté notre évaluation des avoirs des SNE en conséquence directe de la réduction des estimations à court terme utilisées dans l’évaluation de cet actif.

Si nous regardons enfin la page 20, nos autres participations, ce segment comprend maintenant AGR et Cool Sorption. AGR a réalisé un bon trimestre et a montré une nouvelle amélioration par rapport au trimestre précédent avec des revenus de 217 millions de NOK et un EBITDA de 17 millions de NOK. La bonne performance de ce segment est principalement liée à une activité élevée dans le domaine du conseil en Norvège, ainsi qu’à une bonne activité sur certains projets spécifiques de gestion de puits dans la zone APAC et sur des projets spécifiques aux États-Unis. Cool Sorption a réalisé un trimestre inférieur à celui de l’année dernière, principalement en raison d’une diminution progressive de l’un des grands projets mentionnés par Karl, qui est maintenant dans sa phase finale de livraison.

Cela étant, nous avons terminé notre présentation Q1, et je la remettrai à l’opérateur de l’appel pour faciliter la session de questions-réponses.

Séance de questions-réponses

Opérateur

Øyvind Paaske

D’accord. Sur ce, nous vous remercions de votre participation et attendons avec impatience la prochaine présentation trimestrielle, le 16 juillet, pour le deuxième trimestre. Merci beaucoup.


Commencer à trader avec eToro