Emplacement de l’ascenseur

Je maintiens ma note “neutre” sur la société mondiale de nutrition et de bien-être familial Health and Happiness International Holdings Limited (OTC:BTSDF), cotée à Hong Kong [1112:HK]ou H&H.

Les investisseurs s’inquiétaient des perturbations potentielles de la chaîne d’approvisionnement et d’un éventuel manquement aux clauses de la dette de la société à la suite de l’épidémie de coronavirus, mais ces préoccupations ont été prises en compte. H&H n’a pas connu de perturbations significatives de la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise, et celle-ci a également constitué des stocks de plusieurs mois pour servir de tampon. Le ratio d’endettement net de H&H était relativement élevé (69 %) à la fin de l’exercice 2009, mais il est peu probable que la société ne respecte pas ses engagements, compte tenu de la marge de manœuvre dont elle dispose.

Néanmoins, H&H est confronté à de multiples défis structurels à moyen et long terme, notamment la faible pénétration du commerce électronique dans le secteur de l’alimentation pour bébés et la menace de nouveaux arrivants dans le secteur de l’alimentation pour adultes. En tant que tel, une notation “neutre” pour H&H est juste, compte tenu également des valorisations actuelles peu exigeantes du titre par rapport aux moyennes historiques.

Ceci est une mise à jour de mon article d’initiation sur H&H publié le 28 août 2019. Depuis mon initiation, le cours de l’action H&H a baissé de 14 %, passant de 32,80 HK$ le 26 août 2019 à 28,30 HK$ le 23 avril 2020. H&H se négocie à 14,0 fois le consensus sur les douze prochains mois, ce qui représente une décote par rapport à ses multiples historiques de 17,8 fois et 18,0 fois, respectivement, la moyenne sur trois ans et cinq ans du consensus sur les douze prochains mois. L’action offre également un rendement de dividende de 3,5 % pour les douze prochains mois, avec l’espoir que la société maintienne son ratio de distribution de 50 %.

Il est conseillé aux lecteurs de négocier les actions de Health and Happiness International Holdings Limited cotées à la bourse de Hong Kong avec le ticker 1112:HK, où la valeur quotidienne moyenne des transactions des trois derniers mois dépasse 5,2 millions de dollars et la capitalisation boursière est supérieure à 2,3 milliards de dollars. Les investisseurs peuvent investir dans les principaux marchés boursiers asiatiques en faisant appel à des courtiers américains ayant une couverture internationale, tels que Interactive Brokers, Fidelity ou Charles Schwab, ou à des courtiers locaux opérant sur leurs marchés nationaux respectifs.

Risques potentiels de perturbation de la chaîne d’approvisionnement atténués par la constitution de stocks

L’épidémie de coronavirus a entraîné une baisse significative de la demande pour la plupart des produits non essentiels et des produits de consommation discrétionnaire, mais les ventes des produits de nutrition pour bébés et pour adultes de H&H devraient être beaucoup plus résistantes. La plus grande préoccupation concerne les défis potentiels de H&H en matière d’approvisionnement en produits. H&H s’approvisionne en produits dans le monde entier, ce qui inclut des compléments alimentaires en provenance d’Australie et des produits de préparation pour nourrissons provenant de pays européens comme la France et le Danemark.

Lors de l’appel aux résultats de l’entreprise pour l’année fiscale 2009, le 24 mars 2020, H&H a cherché à répondre à ces préoccupations en soulignant que “d’un point de vue de la fabrication et de la logistique”, l’entreprise “fonctionne toujours” normalement. Les usines de H&H en Chine qui produisent des compléments probiotiques ont été autorisées à fonctionner conformément aux autorisations obtenues des autorités compétentes. De même, les fournisseurs de H&H n’ont eu aucun problème à maintenir leurs usines respectives ouvertes, car les produits de nutrition pour bébés et pour adultes sont considérés comme essentiels par les gouvernements des pays respectifs.

H&H a également souligné, lors de l’appel des résultats du mois dernier, que “nous n’avons pas constaté de perturbation majeure de notre approvisionnement”, mais la société a également averti que “je ne peux pas dire qu’il y a ou qu’il n’y aura pas de lenteur (dans l’approvisionnement) ou de manque de ressources d’un point de vue logistique”.

Plus important encore, H&H a constitué des stocks qui servent de tampon contre toute perturbation potentielle de la chaîne d’approvisionnement. L’entreprise dispose d’environ quatre mois de stocks pour ses produits de nutrition pour bébés et six mois de stocks pour ses produits de nutrition pour adultes. Cela signifie que H&H ne devrait pas être confronté à des problèmes de stocks insuffisants pour répondre à la demande des consommateurs, à moins que les chaînes d’approvisionnement de l’entreprise ne soient perturbées pendant une période prolongée.

Une violation des clauses de la dette est peu probable si l’on dispose d’une marge de manœuvre suffisante

Le ratio d’endettement net de H&H ou le ratio d’endettement net était relativement élevé (69 %) au 31 décembre 2019, mais il est peu probable que la société ne respecte pas ses engagements en matière de dette, même si ses revenus et ses bénéfices diminuent considérablement.

H&H a révélé lors de l’annonce des résultats de l’entreprise pour l’exercice 2009, le 24 mars 2020, qu’une des principales clauses de la dette était que le ratio d’endettement net ne devait pas dépasser 4,5 fois. Le ratio de levier financier net de la société, calculé en divisant la somme de la dette nette par l’EBITDA ajusté, n’était que de 1,64 fois pour l’année fiscale 2009. Cela signifie qu’il y a une marge de manœuvre suffisante et que la probabilité que l’entreprise ne respecte pas ses engagements en matière de dette est très faible. En fait, le consensus du marché s’attend à ce que H&H augmente les revenus et l’EBITDA de la société de +9,7% et +7,2% par rapport à l’année précédente, pour atteindre respectivement 11 989 millions RMB et 2 396 millions RMB.

H&H dispose notamment de liquidités suffisantes et présente également des risques de refinancement limités.

Lors de l’annonce des résultats de la société le mois dernier, H&H a souligné que “nous disposons de ces 50 millions de dollars (RMB 353 millions) de crédit renouvelable que nous n’avons pas encore utilisés” et que cela “peut nous fournir des liquidités suffisantes pour répondre à tous les besoins d’exploitation futurs”. En outre, H&H a généré un cash-flow opérationnel avant impôt de plus de 2 milliards RMB au cours des deux dernières années. En outre, la date d’échéance la plus proche pour tous les prêts et billets de banque de H&H est novembre 2023.

Défis structurels

Comme souligné dans les sections précédentes de cet article, je ne pense pas que l’épidémie de coronavirus aura un impact négatif majeur sur l’hygiène et la santé. Néanmoins, H&H est toujours confrontée à de multiples défis structurels à moyen et long terme.

Premièrement, H&H n’est pas encore très présent dans le canal de vente en ligne des produits de lait maternisé en Chine. L’entreprise n’a réalisé que 7,0 % de ses ventes de lait infantile pour l’année fiscale 2009 grâce au commerce électronique, alors que la moyenne du secteur est de 29,7 %. En d’autres termes, H&H dépend encore trop du canal de vente des magasins spécialisés pour bébés, qui ont représenté 63,0 % des ventes de lait maternisé de la société l’année dernière. L’épidémie actuelle de coronavirus a notamment entraîné un boom des ventes en ligne pour la plupart des produits, et il est probable que le canal de vente en ligne continuera à gagner des parts de marché par rapport aux autres canaux de distribution en ce qui concerne les ventes de lait maternisé en Chine.

Lors de l’annonce des résultats de l’entreprise pour l’année fiscale 2009, le 24 mars 2020, H&H a reconnu que “notre classement (pour les ventes de lait maternisé dans le canal de vente en ligne en Chine) ne s’est pas amélioré” en 2009, malgré le fait que “nous avons augmenté notre part de marché en ligne l’année dernière”. H&H n’était que 12e pour les ventes de lait infantile en ligne en Chine, avec une part de marché de 2,7 % en 2019, ce qui représente une amélioration par rapport à sa part de marché de 2,0 % en 2018. H&H a également souligné, lors de l’appel aux gains, que l’entreprise doit accroître ses ventes en ligne pour les segments des produits de nutrition pour bébés et pour adultes.

Deuxièmement, H&H n’a pas pu faire beaucoup de progrès pour gagner des parts de marché sur le marché des préparations pour nourrissons l’année dernière. En 2019, la société était la septième plus grande entreprise de lait infantile en Chine, et sa part de marché était de 5,9 %, soit le même niveau qu’en 2018.

Toutefois, l’année dernière, H&H a perdu des parts de marché dans le principal canal de vente et le sous-segment de produit. Dans le canal de vente des magasins spécialisés pour bébés, qui représente 56,4 % des ventes de l’industrie en 2019, la part de marché de H&H est passée de 7,2 % pour l’exercice 2018 à 6,8 % pour l’exercice 2019. Lors de l’annonce des résultats de la société le mois dernier, H&H a souligné qu’elle augmenterait le nombre de SKU (Stock Keeping Units) avec le lancement de nouveaux produits, afin de regagner des parts de marché dans le canal de vente des magasins spécialisés pour bébés et de faire face à la forte concurrence des acteurs nationaux.

Plus important encore, la part de marché de H&H dans la catégorie super-premium (produits dont le prix est supérieur à 390 RMB par kilogramme) du marché chinois des préparations lactées pour nourrissons est passée de 10,3 % pour l’exercice 2018 à 8,6 % pour l’exercice 2019. Étant donné que la premiumisation est une tendance de consommation clé, il est préoccupant que H&H semble perdre du terrain face à ses concurrents.

Troisièmement, H&H perd des parts de marché dans le segment de la nutrition pour adultes. La marque VHMS (Vitamines, herbes, minéraux et compléments) de la société Swisse a vu sa part de marché en ligne en Chine diminuer de 6,5 % en 2018 à 5,7 % en 2019. Le deuxième acteur (non nommé) sur le marché chinois des VHMS en ligne a également vu sa part de marché diminuer de 5,4 % à 5,1 % sur la même période.

Lors de l’annonce des résultats de la société pour l’année fiscale 2009, le 24 mars 2020, H&H a attribué la baisse de la part de marché de Swisse aux “nouveaux entrants dans ce canal, beaucoup de nouvelles marques”, et la société a reconnu que “nous assistons à un paysage plus fragmenté”. Toutes choses égales par ailleurs, les investisseurs préféreraient investir dans les leaders du marché dans des secteurs en consolidation, plutôt que dans des marchés dont la fragmentation accrue implique une intensité concurrentielle accrue.

Évaluation et dividendes

H&H se négocie à 16,4 fois le P/E des douze derniers mois et à 14,0 fois le P/E du consensus pour les douze prochains mois, sur la base de son cours de 28,30 HK$ au 23 avril 2020. En comparaison, la moyenne historique des multiples du consensus à trois et cinq ans sur les douze prochains mois était respectivement de 17,8 fois et 18,0 fois. H&H s’est négocié aussi bas que 8,5 fois le ratio cours/bénéfice sur douze mois et 8,9 fois le consensus sur les douze prochains mois depuis sa cotation à la bourse de Hong Kong en décembre 2010.

H&H offre un rendement sur douze mois de 3,0 % et un rendement sur douze mois à venir de 3,5 %. La société a recommandé un dividende de 0,85 HK$ par action pour l’année fiscale 2009, ce qui représente une croissance de +77% en termes absolus (par rapport aux dividendes de 0,48 HK$ par action pour l’année fiscale 2008) et une augmentation du ratio de distribution de 31% pour l’année fiscale 2008 à 50% pour l’année fiscale 2009.

Le consensus du marché s’attend à ce que H&H augmente les dividendes par action de la société de +16% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 0,99 HK$. Ceci est soutenu par les commentaires de la direction lors de l’appel aux bénéfices de H&H pour l’année fiscale 2009 le 24 mars 2020, où la société a souligné que “nous maintiendrons le ratio de distribution actuel et pourrions l’augmenter si la position de liquidité le permet”.

Facteurs de risque

Les principaux facteurs de risque pour la santé et la sécurité sont les perturbations de la chaîne d’approvisionnement dues à l’épidémie de coronavirus, le non-respect des engagements de la société en matière de dette, l’incapacité de la société à surmonter les défis structurels auxquels elle est confrontée et une réduction du ratio de distribution des dividendes de la société à l’avenir.

Valeur de l’Asie et stocks de douves est un service de recherche pour les investisseurs de valeur qui recherchent des actions de valeur présentant un écart énorme entre le prix et la valeur intrinsèque, et qui penchent pour les bonnes affaires de bilan de valeur profonde (c’est-à-dire l’achat d’actifs à un prix réduit, par exemple des actions à trésorerie nette, des actions à trésorerie nette, des actions à faible rentabilité, des actions à somme des parties réduite) et des actions à large fossé (c’est-à-dire l’achat de la capacité bénéficiaire à un prix réduit dans de grandes entreprises comme les actions de “Formule magique”, les entreprises de haute qualité, les champions cachés et les compoundeurs à large fossé). Inscrivez-vous ici pour commencer dès aujourd’hui !

Divulgation : Je n’ai/nous n’avons aucune position sur les actions mentionnées et je ne prévois pas d’en prendre dans les 72 heures à venir. J’ai écrit cet article moi-même, et il exprime mes propres opinions. Je ne reçois aucune compensation pour cela (autre que celle de Seeking Alpha). Je n’ai aucune relation d’affaires avec une entreprise dont les actions sont mentionnées dans cet article.


Commencer à trader avec eToro