Les cours de la Bourse de Paris ont clôturé les marchés à la baisse ce vendredi, alors que les actions avaient affiché une nette progression jeudi. Les hausses au niveau des secteurs Gaz et eaux, Aliments et médicaments, et Financier général n’ont pas pu rattraper les chutes de lundi. Cette ouverture difficile de début de semaine a été entre autre engendrée par la forte hausse des cours du pétrole, qui avait gagné 19% lundi, suite aux attaques subies par les installations saoudiennes et le recul de 5% de la production mondiale de brut.

Néanmoins, après que Trump ait autorisé l’accès aux réserves stratégiques, cette hausse est rapidement redescendue à 14%. Les chutes en actions de début de semaine sont également à mettre sur le compte des prochaines taxes douanières imposées par Trump sur les produits Européens. De plus, les mauvais résultats démontrés lundi par les indicateurs économiques chinois ont également inquiété face au risque de récession mondiale et ont contribué à une ouverture évoluant en baisse.

Les actions se rattrapent légèrement à la clôture

L’ouverture de la Bourse de Paris lundi dernier a été marquée par diverses tendances négatives, qui ont entraîné la baisse des marchés. Entre autre, le CAC 40 avait perdu 0,77% en début de semaine, offrant une ouverture à 5.612,22 points à 8:00 heures GMT. A la Bourse de Londres, le FTSE avait également reculé de 0,45% et à Francfort, le Dax avait baissé de 0,66%. Par ailleurs, l’EuroStoxx 50 avait également perdu 0,7%, le FTSEurofirst 300 a baissé de 0,53% et le Stoxx 600 a chuté de 0,65% à l’ouverture de lundi.

Une clôture à la baisse pour la Bourse de Paris, mais positive face à l’ouverture

La fermeture des marchés ce vendredi a démontré le fond d’incertitude qui règne au niveau des relations internationales. La tendance à la hausse de jeudi avait permis à l’indice CAC 40 de gagner 0,68%, mais s’est clôturé avec une baisse de 0,06% ce vendredi à 5.655,67 points, soit une remontée par rapport au cours d’ouverture de lundi.

Cette tendance à la hausse du CAC 40 ce jeudi a été notamment portée par les titres Atos SE qui ont acquis 3% pour atteindre 65,32, soit un gain de 1,90 point. Les actions de la Société Générale SA ont également gagné 2,71% en clôture de 26,00 pour un gain de 0,69 points. Le trio de tête est complété par les titres BNP Paribas SA qui ont acquis 2,16% pour terminer à 44,75, soit une hausse de 0,94 points.

De son côté, l’indice SBF 120 a également progressé jeudi de 0,68%, grâce à une hausse de 4,33% sur les actions Télévision Française 1 SA qui terminent à 14,066. 1,63% chez Dassault Systèmes SE qui finissent à 129,95 et 0,97% pour Capgemini SE qui clôture à 106,95.

Les incertitudes sur le plan international ont pesé en fin de course

Parmi les principales inquiétudes qui ont pesé sur les marchés ce vendredi, il y a surtout le flou qui entoure encore les négociations commerciales entre Pékin et Washington. En effet, bien que Trump ait exprimé son ouverture à la signature d’un accord commercial temporaire au mois d’octobre, il a déclaré sa préférence pour une entente plus durable pour résoudre définitivement le conflit.

La baisse des taux de 0,25% par la FED, ainsi que la légère baisse effectuée également par la banque centrale chinoise au niveau de l’un de ses taux ont contribué à rassurer les marchés, bien que leurs impacts économiques soient limités.

La Bourse de Paris se montre plus solide que les principales Bourses européennes

Si à Paris le CAC 40 n’a perdu que 0,06% ce vendredi, à Francfort, le DAX a cédé 0,1% et à Londres, le FTSE a reculé de 0,27%. Les investisseurs ont également profité de la baisse du CAC 40 VIX, qui est l’indice reflétant la volatilité des titres formant le CAC 40. Cet indice a en effet chuté de 3,64% à 14.42, démontrant une meilleure tenue des cours des titres.

Par ailleurs, la tendance globale des titres européens s’est reflétée par une légère hausse, dont notamment au niveau de l’indice EuroStoxx 50 qui a cédé 0,03%, mais dont la baisse a été récupérée par le FTSEurofirst qui gagne 0,07% et le Stoxx 600 qui progresse de 0,13%.

La Bourse de Paris soutenue par Wall Street à la clôture

Le nombre de titres qui ont terminé en hausse à la Bourse de Paris a été plus élevé que ceux qui ont baissé. En effet, 351 titres ont montré une certaine progression, contre 202 en baisse et 95 stables. A Wall Street, l’indice de peur Dow Jones a perdu 52,29 points, soit 0,19%, montrant une légère amélioration des contextes géopolitiques qui pèsent sur l’économie mondiale. Cela est notamment dû à l’espoir d’un prochain accord commercial entre les USA et la Chine, qui reflèterait les positions plus accommodantes des deux premières puissances mondiales.

Par ailleurs, la stabilisation des taux de rendements des bons du Trésor à 1,768% pour les taux à 10 ans et 1,767% pour les taux à deux n’exclue pas une nouvelle inversion, mais profite néanmoins d’un bon support de résistance. La clôture des titres à Wall Street est néanmoins alourdie par la hausse du cours du pétrole, après que l’Arabie Saoudite ait annoncé la préparation d’une opération de coalition qui vise le Yémen.