En juin 2017, le projet de rapprochement entre Aésio et Macif est officiellement annoncé, mais la gestation de ce géant mutualiste ne s’est pas faite en un jour. Depuis quelques mois, tout s’accélère, comme en témoigne la grande campagne de communication pour asseoir la réputation du futur nouveau-né, pesant quelque 8 Milliards d’euros, et très attendu à l’horizon 2020.

Aésio est en pleine mutation, afin de préparer la fusion avec la Macif

Naissance de l’UMG Aésio

Dès 2016, le projet de création d’Aésio est approuvé. La fusion des trois mutuelles (Aésio–Adréa, Apréva et Eovi-MCD) donne naissance à ce nouvel acteur majeur. Dans le cadre de cette fusion, il a été décidé qu’Apréva devienne Aésio Mutuelle, et que Eovi-MCD et Adréa disparaissent, pour des raisons économiques.

Divorce annoncé entre Aésio et Mutex.

Maurice Ronat a déclaré : « Nous ne travaillerons plus avec Mutex ! », voilà qui en dit long sur les tensions internes qui existent depuis 2016. Les principaux actionnaires se livrent une guerre intestine avec d’un côté Harmonie Mutuelle, et de l’autre, les mutuelles d’Aésio. Le casus belli a pris la forme d’une OPA d’Harmonie Mutuelle qui a fait modifier le pacte entre les actionnaires. Les mutuelles Aesio ont été « éjectées » du bloc de contrôle du capital de Mutex, et Harmonie Mutuelle se retrouve en position de force avec 51 % des parts de Mutex SA. Provoquées par leur grand rival, elles ont fait part de leur mécontentement et il faut attendre des représailles. A l’heure actuelle, aucune discussion n’est engagée, dans ce qui ressemble à une guerre froide.

Aésio récupère la partie complémentaire santé de Vittavi

Cet opérateur de sécurité sociale et de mutuelle étudiantes se retrouve en première ligne de la suppression du RESS. Privée de la gestion du régime obligatoire dès 2019, Vittavi sera réduite à une prestation de complémentaire santé qui sera transférée à Eovi-MCD, et donc à Aésio.

Eovi-MCD devrait prochainement se substituer à Territoria Mutuelle

L’opération est actuellement en attente de l’accord de l’ACPR. A terme, c’est Aésio Mutuelle qui s’y substituera. Territoria devrait devenir le pilier d’une structure baptisée Aésio Fonction publique, et couvrir le marché de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires, où la Macif est déjà présente avec la MNFCT.

Fusion Macif-Aésio : réfléchir au schéma prévisionnel de gouvernance

Un accord sur la gouvernance a récemment été trouvé. Elle procède d’une répartition équilibrée des rôles, en fonction des points forts de chacun. Au sommet de ce géant, la SGAM Macif sera chargée d’orienter les stratégies du groupe, dans le cadre d’une administration partagée dans la proportion deux tiers un tiers, en faveur du groupe Macif. A l’intérieur de cette tête, on trouvera trois structures :

  • la branche Assurance représentée par Macif SAM, et son pôle IARD, avec une gouvernance assurée par la Macif.
  • la branche Santé et Prévoyance, incarnée par une UMG commune, présidée par Aésio, avec une DG Aesio, et une administration partagée en 2/3-1/3 en faveur d’Aésio.
  • la branche Finance et Epargne, gérée par un GIE sous gouvernance Macif.

En attendant cette naissance, les nouvelles affaires dans le domaine de la prévoyance seront dévolues à une société unique baptisée PAM (Prévoyance Aésio Macif) qui espère atteindre un chiffre d’affaires de 100 M€.