Justifiant l’analyse faite par de nombreux économistes américains, la FED (la banque centrale américaine) va appliquer des mesures pour abaisser ses taux d’intérêts. Cette décision est néanmoins en contradiction avec les récents rapports concernant les données économiques du pays.

Cette manœuvre serait essentielle pour relancer le secteur des investissements, qui est à la base de la croissance économique de nombreux secteurs, comme l’emploi et le commerce international.

La baisse de taux de la FED pour la relance de l’économie américaine

La première baisse des taux va être réalisée par la FED ce mercredi pour rassurer l’économie du pays. Cette mesure vise à redonner plus de compétitivité au commerce américain et aux secteurs d’investissement qui ont connu un certain ralentissement.

Une économie US en bonne santé menacée par la guerre commerciale et les tarifs douaniers

Le président de la FED met surtout en avant ses inquiétudes concernant le commerce international pour démontrer la nécessité d’une baisse des taux d’intérêt par la FED. En effet, la prise d’une décision concernant la politique à adopter par rapport aux taux dépendait surtout des données semestrielles concernant divers secteurs économiques américains. Or, lorsque les rapports attendus ont été dévoilés, ils ont démontré des statistiques plutôt rassurantes par rapport à la situation initiale et les prévisions.

Entre autre, le récent rapport concernant les inscriptions au chômage a entre autre permis de constater une certaine hausse au niveau de la masse salariale, avec 170 000 nouveaux emplois, qui se sont traduits par une baisse du taux de chômage, lequel est descendu à 3,7%.

Par la même occasion, le rapport sur la consommation des produits manufacturés et les commandes d’usine ont favorisé une croissance du PIB national de 2,1%. Cette hausse a notamment dépassé les attentes, qui prévoient une croissance de seulement 1,8%.
Néanmoins, face à ces données plutôt encourageantes, il est nécessaire de rappeler que depuis l’amorce de la guerre commerciale en 2015, le pays a connu une forte baisse dans le secteur de l’investissement privé. En effet, les commandes de produits liés à l’exportation ont connu une forte diminution jusqu’à aujourd’hui.

Dans le même temps, de nombreux investisseurs ont également abandonné leurs projets, engendrant une crise de l’emploi dans certains secteurs d’activité. Entre temps, les exportations ont également subi une réduction de 5,2%.

Les avantages à baisser les taux d’intérêt de la FED

Réduire les taux d’intérêt de la FED permettrait dans un premier temps de remotiver les investisseurs à rapatrier leurs devises aux USA. En effet, cela leur permettrait de profiter d’un dollar moins élevé, et il leur sera plus facile d’acquérir des parts de marché.

Dans le même temps, les banques bénéficieront également de plus de dépôts. Il est en effet à préciser que les taux d’intérêt des banques centrales et les taux de change du Trésor sont dépendants. Ainsi, lorsque l’une d’elle baisse, l’autre est réduite également. La méthode la plus facile pour réduire la valeur d’une monnaie est ainsi d’abaisser les taux de la FED.

La baisse des taux : une manœuvre pouvant être répétée par la FED

Pour l’instant, il est plus que probable que la FED ne baissera pas ses taux au-delà de 0,25%. Il est cependant clair que cette valeur n’engendrera que des effets très légers sur l’économie américaine. En effet, une baisse de 0,25% est déjà incluse dans les tendances des fluctuations des taux de change en particulier et n’impactera donc pas sur ces derniers.

La FED va réaliser des baisses de taux successives face au ralentissement économique

Pour réellement donner un sens à cette politique monétaire et économique, il est nécessaire de réduire les taux d’intérêt de la banque centrale étasunienne de 0,5%. Les économistes sont ainsi persuadés qu’au moins une autre procédure similaire sera réitérée par la FED avant la fin de l’année.

Ainsi, c’est le nombre de fois où les taux vont être réellement baissés jusqu’à la fin de l’année, qui peut être intéressant de prévoir. Pour anticiper cela, il est essentiel de se rappeler que la banque centrale américaine a pour fonction de soutenir la croissance du pays. Elle se basera ainsi sur les prochaines données économiques pour ajuster ses actions.

Ainsi, il est probable que dans le cas où les statistiques continuent à dévoiler un rétablissement de l’économie américaine, la FED n’aura plus à appliquer qu’une dernière baisse de 0,25% de ses taux. Par contre, elle continuera à appliquer cette mesure autant de fois que nécessaire, si les données collectées démontrent un ralentissement économique.

Pour l’instant, les statistiques des derniers mois reflètent une certaine croissance. D’autres signes d’amélioration peuvent également être en vue si les négociations de cette semaine entre les USA et la Chine aboutissent à un début d’entente. Cela permettrait entre autre de relancer la coopération commerciale entre ces deux grandes puissances qui se livrent une guerre douanière depuis le deuxième trimestre 21019.