Après les deux jours de réunion de la semaine dernière entre la délégation menée par Liao Min, le vice-ministre chinois des finances, et les fonctionnaires américains en charge des négociations commerciales avec la Chine, les marchés étaient en attente des nouvelles concernant les avancées des pourparlers.

Ces derniers devaient porter sur certains points, dont l’ordre du jour de la rencontre prévue au mois d’octobre entre les principaux responsables commerciaux américains et chinois. Ce prochain face à face de haut niveau pourrait permettre la signature d’un accord temporaire qui gèlerait le conflit commercial, tout en évitant de nouvelles escalades des tarifs douaniers punitifs.

C’est dans l’optique de confirmer cette avancée des négociations que des responsables chinois devaient visiter des sites américains de culture de soja. L’annulation de ces inspections a cependant fait naître de nouvelles inquiétudes concernant les réels progrès réalisés par les négociateurs.

Les importations chinoises en soja américain sont confirmées

Les négociations commerciales préliminaires entre les fonctionnaires américains et chinois avaient été couronnées par certaines annonces. Notamment, la reprise des achats de soja américains par la Chine avait été l’un des principaux points qui permettaient aux marchés de rester optimistes à l’égard des prochaines négociations du mois d’octobre.

Cette avancée avait également été confirmée par Pékin, par l’annulation des tarifs douaniers sur le soja produits aux Etats-Unis, mais également par la visite de plusieurs fermes par des responsables chinois. Cependant, l’annulation de ces évaluations a fait naître de nouvelles incertitudes concernant la fiabilité de ces annonces, mettant en doute les avancées des négociations commerciales.

Mnuchin confirme les progrès réalisés par les négociateurs américains et chinois

Si l’annulation des visites des exploitations agricoles américaines par des responsables chinois a surpris Donald Trump et les marchés, les incertitudes ont été balayées par Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor US. Ce dernier vient en effet de confirmer que l’organisation de la rencontre de haut niveau est toujours prévue pour le mois d’octobre, après la célébration de la fête nationale chinoise. Cette réunion bénéficiera de la présence de Mnuchin, du représentant américain au commerce Robert Lighthizer et de Liu He, le vice-premier ministre chinois.

Par ailleurs, les autorités chinoises ont donné des explications concernant l’annulation de la visite d’exploitation agricole qui devait être réalisée par une délégation menée par Han Jun, le vice-ministre de l’agriculture et des affaires rurales. Ce groupe de fonctionnaires chinois devait se rendre dans des fermes situées dans le Nebraska et le Montana, pour y visiter des champs de culture de soja. Selon Han, ces annulations sont totalement indépendantes des négociations commerciales. D’ailleurs, Mnuchin a également confirmé que ces inspections chinoises avaient été seulement reportées et que leurs reprogrammations est en cours.

La Chine recommence à acheter massivement du soja américain

Selon les informations publiées la semaine dernière, la Chine a décidé d’exempter le soja américain des taxes douanières, en vue de la reprise de ses achats en produits agricoles US. Cependant, cet accord serait seulement limité à une durée d’un an. Cette nouvelle a été notamment bien accueillie par les agriculteurs américains. En effet, avant la guerre commerciale, ces derniers exportaient 130 000 tonnes de soja vers la Chine, seulement entre le 19 juillet et le 02 août. Le blé, le sorgho et le blé américain ont également bénéficié d’un volume d’importation important de la part de l’Empire du Milieu.

Actuellement, des informations récentes viennent de confirmer que près de 600 000 tonnes de soja US viennent d’être achetés par les importateurs chinois. Ce contrat représente une dizaine de cargaisons, qui sont prévues à être expédiées entre octobre et décembre depuis les ports américains du nord-ouest pacifique. Ainsi, non seulement, la Chine a repris ses importations en produits d’agriculture américaine, mais elle semble également être engagée à augmenter les volumes de ces achats.

Un accord commercial Chine-USA en bonne voie pour octobre

La Chine avait annoncé l’exemption de droits de douane sur de nombreux produits américains, en signe de bonne volonté. La reprise des achats chinois en soja et la confirmation de la rencontre prévue en octobre par Mnuchin garantissent un climat favorable à un éventuel accord, même temporaire. Le président américain a d’ailleurs donné son aval pour la signature d’une entente limitée avec la Chine, mais a néanmoins souligné sa préférence pour un accord définitif qui résoudra durablement le conflit.

La reprise des achats chinois en soja ouvre également la porte à l’exportation de nombreux autres produits exemptés de taxes douanières. En effet, le soja bénéficie de la première place parmi les produits exportés par les USA vers la Chine. Les transactions de 600 000 tonnes qui ont été confirmées récemment permettent d’attendre d’autres séries de nouvelles positives concernant la guerre commerciale qui oppose les deux premières puissances économiques mondiales.

La situation actuelle devrait permettre de soutenir les marchés boursiers et pourrait également éviter à la FED de devoir encore baisser ses taux. Le conflit commercial sino-américain est en effet considéré comme un facteur majeur de ralentissement économique pour les USA, où l’inversion de la courbe des taux semble également annoncer un signe de grande récession pour le pays.